La semaine prochaine

Sort ça :

La bande annonce est magnifique, la musique (encore pas Air mais Joy Division / New Order, mais la miss Coppola fait faire des apparitions au groupe versallais) est terrible. Bref, même si le personnage historique ne m’emballe pas, le duo Sofia Coppola + Kirsten Dunst est absolument gagnant. Je suis déjà fan de Virgin suicides et de Lost in Translation, alors je ne verrais pas pourquoi je n’aimerais pas celui là… Même si je serais dans le sud, j’irais faire un tour au ciné pour la peine…

Le 2 juin, c’est a ton tour de t’exprimer

Je suis tombée sur une idée qui m’a bien plut sur le blog de Boris : le non bloggers day…

Autant le blog crossing ne m’interesse pas, autant ouvrir son blog à quelqu’un qui n’en a pas est plus interessant (ça a déjà été fait chez ppC, mais c’est Aziz qui a diffusé l’idée)…

J’ai lancé des invitations, on verra bien qui y répondra. Le but est de faire participer des gens que j’apprécie, et si ils viennent foutre un peu le bordel chez moi, ça me fera plaisir :D

Elisa Tovati chante aussi…

Hier soir, j’ai eu le plaisir de rencontrer Elisa Tovati pour la promotion de son deuxième album « Je ne mâche pas les mots »…

Un peu comme mes consoeurs (Jo, Alex, MissBlabla, Miss hello, Coeur de Jade, Drole de vie, ma Petite bulle, , Ptitbout et les autres… J’ai même reconnu Raia), j’y suis allée par curiosité. Histoire de dépasser cet impression de vente forcée et de distribution de bons points aux bons éléves.

On arrive, des filles sont déjà là, un album est joué en fond musical (là faut pas être blonde pour comprendre qu’il s’agit de l’album de l’artiste). Premier constat, c’est Elisa Tovati qui installe les plats du traiteur sur les tables… J’avoue que ça m’a fait sourire. On l’a sent un peu nerveuse.
Elle reste en retrait pendant que Marie de l’agence Tribeca (celle qui nous a invité) fait le tour des filles et vérifie qui nous sommes.
Ambiance très sympathique au demeurant. Forcément, il y a quelques clans. Quand on se connaît, c’est plus facile d’aller vers des têtes familières.
Nous sommes invitées à nous asseoir, et Elisa essaie de dérider un peu l’atmosphère en présentant sa soirée comme une énième soirée Tupperware. La façon dont elle présente son album et son travail indique que c’est un projet qu’elle porte a bout de bras depuis un bon moment et qu’elle en veut. Le personnage est sympathique, agréable, et en plus elle a des bottines noires super jolies…
On nous montre un petit reportage avec une courte présentation des 13 titres… Pendant ce temps Elisa s’asseoit par terre dans un coin, visionne le film en même temps que nous, et arrache les petites peaux sur les bords de ses doigts avec ses dents (je comprends, je fais la même quand je suis un peu nerveuse).
L’album présente la même tonalité musicale avec des chansons de rythmes différents. A la première écoute, je trouve que c’est un album très « Cosmo », un album de fille en fait. Ce qui me fait sourire, parce que Fred le chef de projet de Universal indique que les hommes aussi peuvent s’y reconnaître… Hummm, on dira que c’est leur partie féminine et seulement si elle est exacerbée qui s’y reconnaitra, parce que je ne connais pas beaucoup de mecs qui se reconnaitront la dedans …
Après ce film, l’artiste discute avec les bloggueuses pour avoir leur premier ressenti. Des informations s’échangent, tout le monde se parle, et on attaque le buffet (avec un spécial bonus pour le petit gateau nougatine framboise absolument excellent).
Bref on repart avec notre paquetage spécial lancement de l’album: un joli petit sac (mais vraiment trop petit pour moi), son album.

Moi qui partait avec un a priori négatif, j’ai été agréablement surprise. Je me vois même faire une note sur la rencontre d’hier, c’est pour dire. Il faut dire qu’en même temps, ça vous flatte l’égo d’être invitée dans ce genre de soirée. Je ne suis pas encore complétement blasée :) Universal a décidé d’uiliser les nouvelles fonctionnalités du web 2.0 : un web collaboratif, et espere sans doute un bouche à oreille plus efficace qu’un long et cher investissement publicitaire. Certes, elle vendra sans doute plus d’album que Magalie de la Star Ac’ parce qu’Elisa me parait être dans l’air du temps avec ses textes, mais en passant par le web, il ne faudrait pas non plus qu’ils s’attendent à un succès à la Artic Monkeys…

Je vais quand même prendre le temps d’écouter l’album, je vous dirais ce que j’en pense… pour les photos, c’est sur le blog d’Uggy / Alexa

Ah y est, je l’ai reçu

L’épisode sera moins intéressant que mes converses, mais je l’ai reçu, mon Ixus 60… Je vais pouvoir faire des films et des photos de la mort… Je suis déjà fan du mode macro… Hé hé, tout ça couplé à the Gimp, vous allez voir ce que vous allez voir :)