Barbèèèèèèèèèèèèèèèèèèèsssss

Me monte à la tête :)

Non, je ne suis pas folle (comme certains persistent à le croire), mais je viens de lire chez Blandine que FFF se reformait pour les Solidays…

Comment dire?

Je suis en mode groupie?

Je suis trop enthousiaste?

Je fais peur?

Oui oui, un peu tout ça à la fois. Mais pour avoir vu FFF a un concert devant l’Assemblée Nationale pour une fête de la musique, je NE peux pas les louper… Sans compter que je ne sais pas quand ils se remettront ensemble pour jouer, Marco Prince s’étant définitivement barré pour faire du ciné…

La vie est belle en ce moment, si, si :)

Fafi et Adidas…

Adidas organise régulièrement des collections avec des artistes, ou des couturiers (comme la collection Stella Mc Cartney qui me donnerait envie de me remettre au sport. Une sorte d’Adidas + en quelque sorte.

En ce moment, leur co branding (puisqu’il faut bien lui donner un nom) se fait avec Fafi. Et moi Fafi j’aime beaucoup, même si à la limite, je me demande si je ne préfère pas Miss Van.

Bref, je craque complètement sur la veste verte dessinée par la demoiselle… Mais, c’est ça ou je m’achète des étagères pour mon salon. Et le mode camping chez soi, je commence à saturer un peu en fait là…

Boooooom (comme dirait Sylar…)

Voilà… Heroes pour moi c’est fini…

Et à la fin, j’ai pleuré… Et les scénaristes sont des petits saligauds : nous offrir 5 minutes de la saison 2 à la fin, c’est tout bonnement inhumain…

Putain, un an, c’est long…

Edit : et puis pour ceux qui veulent en apprendre plus, les nouvelles en direct de l’interieur de la série c’est ici

Bouge ton corps…

Les années 90 ont contribué à l’éducation musicale d’un très grand nombre d’entre nous. Et quand je tombe sur un site qui met à disposition « Attentat 2″ d’IAM, ou encore « Respect » d’Alliance Ethnik, je me dis que les concepteurs ont juste eu une putain d’idée… Je viens de passer mon après midi à écouter tous les titres dispos sur leur blog, et quand j’ai la tête qui bouge toute seule, ou que je souris en me rappelant les chorés pourries qu’on pouvait enchaîner, forcément, «  We are the 90′s » va aller directement dans mes liens :)

Merci jojo pour la découverte :)

Patate chaude : La chaîne des poètes…

Casajordi me transmet une patate chaude : la chaîne des poètes… J’avoue avoir pas mal réfléchi sur mon poème préféré. J’aime particulièrement le poème de Prevert chanté par Yves Montand : En sortant de l’école.
Mais je vous parlerais plutôt de John Keats. J’ai connu ce poète anglais à travers la saga de Dan Simmons : Hypérion, dont l’auteur s’est inspiré pour écrire ce roman de SF en 4 volumes.

Parce que j’aime cette saga, et que j’ai été lire Mr Keats grâce à Simmons, je vous fais part de ces quelques lignes extraites du livre premier d’Hypérion.

DEEP in the shady sadness of a vale
Far sunken from the healthy breath of morn,
Far from the fiery noon, and eve’s one star,
Sat gray-hair’d Saturn, quiet as a stone,
Still as the silence round about his lair;
Forest on forest hung about his head
Like cloud on cloud. No stir of air was there,
Not so much life as on a summer’s day
Robs not one light seed from the feather’d grass,
But where the dead leaf fell, there did it rest.
A stream went voiceless by, still deadened more
By reason of his fallen divinity
Spreading a shade: the Naiad ’mid her reeds
Press’d her cold finger closer to her lips.

Along the margin-sand large foot-marks went,
No further than to where his feet had stray’d,
And slept there since. Upon the sodden ground
His old right hand lay nerveless, listless, dead,
Unsceptred; and his realmless eyes were closed;
While his bow’d head seem’d list’ning to the Earth,
His ancient mother, for some comfort yet.

Et puis je passe cette patate chaude à Mathilde, Céline et Aurélien :)…