M0t d3 p4ss3…

Plus ça va, et plus ma tête est farcie de mot de passe à retenir. Vu le nombre de comptes que j’ai à droite à gauche, je me vois mal générer à chaque fois un nouveau mot de passe. Ce qui fait que selon les données plus ou moins sensible du compte, j’ai des mots de passes plus ou moins facile à taper (pour certains, c’est presque du grand écart des doigts…)

Mais entre mes 4 mots de passe différents, le code de ma porte, mon code de carte bleue, le n° de téléphone de mon portable, le téléphone de la maison, les mots de passe pour consulter mes comptes bancaire, celui pour le compte free, mon code postal, mes mots de passe pour le boulot, celui pour 9irl5, les mots de passe qu’on m’a transmis (des trucs que même avec la meilleure volonté du monde, tu ne pourras pas retenir), j’ai l’impression que mon cerveau se transforme en disque dur pour enregistrer toutes ces données à base de chiffres et de lettres.

Ce que je remarqus aussi, c’est qu’à un certain moment, ma capacité à retenir des chiffres se réduit comme une peau de chagrin, à croire que j’ai une capacité de mémoire d’un certain tenant.

Et c’est dans ces cas là que je suis bien contente d’avoir un iPhone ou je peux enregistrer les codes de porte des gens (genre une quinzaine), les adresses, les choses à ne pas oublier (pour éviter de regarder l’heure et de me dire soudain « Merdeeeeeee, j’avais rendez vous avec le médecin y’a 5 minutes » et être à 45 minutes en transport du lieu de rendez vous), parce que les agendas papiers eux, ils ne font pas bidipbidip pour te dire qu’il y a truc maintenant et que c’est important.

Le progrès, ça soulage mon cerveau, et ça lui évite la surchauffe ^-^

Larcenette dans le petit écran…

Je fais mon instant « mes 15 minutes de gloire » puisque j’ai eu le plaisir d’être intervenante dans l’émission Partageons nos idées sur BFM TV samedi soir avec la thématique « Jeux vidéos : La France serait elle accro? ». Forcément, ça parlait de gaming, et forcément, j’avais des choses à dire :)
était de la partie aussi, et on a aussi retrouvé Antoine (le monde est petit :))