La peau douce avec l’eau thermale de Jonzac…

Il y a quelques semaines, Noemie m’a proposé de tester la gamme dermo-cosmétique de l’Eau thermale de Jonzac développé avec Léa Nature. J’ai hésité parce qu’avec ma peau à tendance relou, j’ai vite des plaques rouges, ou des plaques sèches ou des plaques réactives moches, enfin bref, des trucs pas joli-joli quoi… Elle m’a rassurée en insistant sur le fait que c’est une gamme développée pour les peaux sensibles (1er bon point pour ma peau) et qu’elle était non comédogène (2ème bon point pour ma peau) et puis c’est bio (on dira que c’est un plus).
J’ai donc dit banco, et elle m’a fait parvenir l’Emulsion légère haute tolérance, le soin contour des yeux bio, un gros brumisateur d’eau thermale, le soin riche réhydratant bio, le gel dermo-nettoyant et le lait pour le corps (oui, j’ai été gâtée!)…

Après quelques semaines d’utilisation, je peux le dire, je n’ai fait aucune allergie et ma peau semble toute contente d’avoir trouvé enfin un hydratant qui lui convient, elle a l’air toute repulpée, limite mon derme saute de joie. C’est surtout au soin riche que je le dois et à luckyslug qui m’a expliqué qu’il fallait chauffer sa crème de jour dans le creux de sa main avant l’application pour éviter d’en mettre des tonnes et se retrouver avec la peau qui ne sait pas quoi faire du surplus de crème imposée (comme quoi passer 30 ans on a toujours des choses à apprendre même pour mettre de la crème :p)…

[Lire plus...]

Hellocoton fête ses 3 ans…

Ah Hellocoton pour moi, c’est un peu toute histoire…

Parce qu’en fait, j’ai assisté à sa naissance voyez vous, du coup, je me sens un peu comme la tante éloignée qu’on voit qu’une fois tous les 5 ans pour les événements de famille, mais qui est très contente de constater que ses neveux ont grandi et que leurs parents s’en occupent bien…

Je connais la joyeuse équipe d’Hellocoton à l’époque ou je squattais leur bureau quand ils travaillaient encore pour Netvibes et j’étais encore chez laFraise (pfoulala, j’ai l’impression que c’était il y a au moins 10 ans alors qu’en fait non, ça fait juste 3 ans, mais 3 ans dans une vie numérique, c’est comme en année chien, non, il faut multiplier par 7 c’est ça? ^^)

Du coup, j’ai suivi la création, les réflexions d’Hubert, Victor et Olivier et apercevoir les nouvelles versions du site… Hubert a fini par me proposer de leur filer un coup de main (j’ai du cliquer 3 fois sur des billets pour les mettre en une, c’est dire si j’étais plus de l’ordre du soutien psychologique qu’autre chose)… J’ai pu voir leur première pépinière et puis leur deuxième et maintenant ils ont de vrais bureaux (qu’il faudrait que je visite un de ces jours).

Perso, j’utilise ce service pour découvrir des blogs et de jolies plumes que je ne connais pas, et j’en ai largement profité pour ajouter de nouveaux blogs à mes flux rss…

Depuis Marion est venue s’ajouter à l’aventure tout comme Bastien et Anne également (qui en a profité pour faire un bébé, un vrai, pas un numérique ^-^)…

Finalement, être invitée à la soirée d’Hellocoton, ça m’a un peu émue, parce que maintenant Hellocoton est grand, il marche tout seul, et c’est bien parti pour qu’il prenne encore quelques centimètres (ou des pages vues, c’est selon) et qu’il passe son brevet des collèges…

Sinon, pour de vrai, pendant cette soirée, j’ai pu retrouver Gaëlle (ma référence tricot), KRiSS (ma référence de gestion de base de données), Marie (ma référence de sportive) et Camille (qui parle bien mieux de la soirée que moi). Et j’en ai profité pour manger des Danette au speculoos, je valide cette crème dessert, avec des morceaux de speculoos dedans, ça se transforme en tuerie intersidérale (mais c’est parce que j’aime vraiment beaucoup le speculoos, voire même trop en fait parce que pareil, le galak au Speculoos, j’adore ça alors que je n’aime pas du tout le chocolat blanc)…


Les cupcakes au foie gras et à la figue, une invention diabolique de Oh Mon Cake et des bloggueuses avaient la même paire de chaussures Zara, sauras tu deviner qui c’était? (un indice : leur vernis)…

Happy birthday HelloCoton et continue comme ça, tu auras ton bac avec mention et tes parents seront fiers de toi (et moi je continuerai à utiliser ce chouette service parce que pour une fois qu’un a un truc français bien, on ne va pas s’en priver quand même!!) o//

C’est mercredi les enfants…

Billet à haute teneur en régression

Et quand j’étais petite les mercredis c’était ça :

Et je regardais ça à la télé (qu’est ce que j’ai pu apprendre comme truc avec ce dessin animé) ou mon préféré : les mystérieuses Cités d’or

Et puis l’après midi on sortait jouer avec les copains pour faire du volley comme elles :


ou alors on jouait au foot comme eux, ou on faisait de la gym (c’était la période on faisait du sport quoi :))

Et quand il pleuvait, on finissait par sortir le spirograph, on jouait aux Mystères de Pékin et ma mère battait tout le monde à Tetris sur la game boy…

Et vous, vous faisiez quoi?

Maigre, mince, normale, pulpeuse, ronde, grosse…

Voilà, le corps d’une femme, ça englobe tous ces termes. Une corps féminin, ça n’est pas un modèle de copié collé, mais justement, une multiplicité de formes parce que si, justement, la nature est bien faite…

Autant je peux être gavée qu’un mag féminin dise « La revanche des rondes » pour des filles qui font un 40 (la taille moyenne féminine en France il me semble bien, mais ça aurait moins de gueule si on disait la revanche des moyennes), autant je suis gavée de voir des gens qui crient au scandale parce qu’une fille puisse être pulpeuse en ne faisant que 54kg

fille pulpeuse

Cette fille sur la photo a des seins et des cuisses, et une taille. Elle a donc des formes généreuses quoi que puisse en dire son poids et son IMC ( mais elle a peut être des os de princesse aussi, on a été vérifier?)
On pourrait pousser l’exercice à calculer sa masse osseuse, sa masse musculaire et sa masse graisseuse pour être dans le factuel pur (bien que je pense qu’elle ait du mentir sur son poids, elle a pas l’air d’avoir les os d’une petite hirondelle).
(et sinon Monica Belluci plus jeune avait ces mensurations : 1,77m, 66kg et l’équivalent d’un 90/60/90 et tout le monde disait qu’elle était pulpeuse et personne ne gueulait au scandale, mais là oui. Du coup, je ne comprends pas hein).
Parce que pour un exemple concret, je fais facilement 10kg de plus que cette demoiselle, mais je ne suis pas forcément bien plus grosse qu’elle. Une de mes problématiques, c’est que j’ai une ossature de bucheron. Juste pour l’expérience du « les filles doivent faire 10 kilos de moins que leur taille », je devrais faire 53 kilos.
Expérience tentée à mes 20 ans, à 56 kilos, ma mère m’a assisse devant la table avec une assiette de pâtes en me disant « ma fille, tu fais peur, t’es squelettique, on voit tes os, ça suffit ce bordel, maintenant t’arrêtes de faire n’importe quoi et tu manges ». Je me suis assise et j’ai mangé.
Physiquement, mon poids de bonnasse se situe à 62kg, oui, même avec mon mètre 63. Comme quoi, l’IMC tu peux aussi lui faire dire n’importe quoi et que la règle du 10kg de moins que sa taille, je ne sais pas qui a inventé ce truc, mais c’est une vaste blague.

Encore une fois, la problématique est la perception qu’on a de son corps et la perception que les autres ont de nous (ce qui bien souvent est vraiment différente parce qu’on a tendance à être bien sévère sur notre apparence corporelle).
Le sujet du corps et de l’appartenance à une catégorie en particulier (maigre-mince-ronde-grosse) est un sujet suuuuuuuper sensible. Dès qu’on attribue la connotation positive d’une fille ronde (comme dire qu’elle est pulpeuse) à une fille plus mince, j’ai l’impression que les filles qui font plus qu’un 42 (et à qui la société renvoie une image négative de leur taille/poids) se retrouvent dépossédées d’un terme positif. C’est ça le problème? C’est le fait qu’être faite avec du gras et avoir des formes, c’est quelque chose de négatif? Perso, je ne sais pas, mais moi j’aime les filles qui ont des seins, des fesses et qui sont moelleuses. Ça pour moi, ce sont de vraies femmes (mais j’ai des problèmes avec les canons de beauté actuels et c’est peut être pour ça aussi que mes deux meilleures amies sont bien pourvues question nichons ^-^).

Savoir se regarder et s’accepter avec justesse, c’est le début du « ça va mieux ». Accepter son corps tel qu’il est, sans se mettre à pleurer, et se regarder aussi avec un peu de bienveillance, c’est bien. Et c’est ce qu’il faudrait faire chaque matin.

Aimez vous bordel, et arrêtez de râler à la fin!!

(réflexion complétement décousue, mais c’est parce que ça fait longtemps que je n’ai pas blogué ^-^)