Un petit voyage chez Illy…

En novembre dernier (oui, oui, l’année dernière) , on m’a invitée dans la nouvelle jolie petite boutique-restaurant Espressamente Illy du côté de la Cour St Emilion à Paris pour déguster quelques bons petits plats tout en sirotant son café (est ce que je dois vous rappeler que bon manger+café = bingo? ^^)

Dans ce nouveau café, on peut déjeuner plein de petites choses savoureuses. De tout ce que j’ai pu gouter, il y a eu beaucoup de passage à base de « NomNomNom ». Et on a surtout gouté à un peu de tout : du petit déj’ en passant par des pâtes et le tiramisu trop bon pour finir.

J’ai appris en passant qu’un bon expresso suivait ses règles : 7 grammes de café, une eau à 90°, 5 secondes de pré infusion et 25 secondes d’extraction…

On m’a dit que pour savoir faire des cafés avec une belle mousse de lait et sa forme de feuille, il fallait bien 6 semaines d’entrainement pour maîtriser le geste (bon, j’avoue que j’ai comme un doute, mais pourquoi pas)

Espressamente Illy
Bercy Village
42 Cour Saint-Emilion,
75012 Paris

Et pour continuer l’expérience du café chez moi, j’ai reçu une magniiiffiiiqquuuee machine à café retro et rouge. Oui, celle là, juste en dessous, carénée comme une Vespa retro, elle a une très belle allure! Et vu le nombre de capsules que j’ai reçu, j’ai de quoi voir venir pour les 6 prochains mois.

Au vu des prix des machines et des capsules (format propriétaire tant qu’à faire :-/), Illy se place sur le même marché que les personnes qui pratiquent déjà la Nespresso : un café au tarif assez élevé mais qui semble acceptable pour les fondus de cafeine semble-t-il :)

(et comme je n’arrivais pas à me décider pour l’une ou l’autre des photos, vous avez droit aux deux ^^)

Sponsored by Oelwein…

Si vous ne connaissez pas encore la marque Oelwein (créée par Séverine aka @lesimages), je vous conseille grandement d’aller faire un tour sur sa boutique Etsy.
Complétement fan des pois, j’ai craqué pour une tasse à petits pois corail et le coussin avec… des pois aussi!
Et comme j’ai des copines qui me connaissent bien. Pour mon anniversaire Joëlle m’a offert le coussin à formes géométriques et Marlène la tasse à pois noirs.
Et hop, tadam, j’ai un joli salon :)

 

Mes trucs contre le froid…

La France a été toute ralentie par ce froid, je me suis retrouvée à mettre des couches de fringues tel un oignon ambulant…

Mais trop de froid chez moi, ça donne la peau qui craque, les lèvres gercées, le nez qui coule, les yeux qui pleurent tout seuls… Même si je n’ai pas de remèdes contre tout, certaines ont montré leur efficacité.

Pour la peau en mode « peau de crocodile dessechée », mon meilleur ami reste le beurre de karité. Le vrai, qu’on trouve en pot dans certains magasins bio. Celui de chez Cattier est très bien, celui de melvita aussi (mais il est plus cher pour une efficacité identique).
Le beurre de Karité est un bloc solide qui fond au contact de la chaleur, une noisette dans le creux de la main, on frotte pour que ça fonde dans la main, et hop on étale ensuite sur le corps qui ne supporte pas le froid. Alors oui, c’est gras, ça colle un peu, mais ma peau aime ça, elle l’adore même, elle se baignerait dedans toute entière si elle pouvait…

Mon autre ami, c’est le soin des lèvres de chez Caudalie. J’ai les lèvres gercées tout le temps, printemps, été, automne, hiver, il n’y a pas de saisons pour la gerçure :-/ Résultat, je consomme du baume à lèvres juste pour rire…

Soin des lèvres (environ 5€, parfois en promo dans certaines pharmacies, genre la mienne, les 2 à 6,50€ j’en ai donc pris plein). Beurre de karité (entre 7 et 15€ entre Cattier et Melvita et les points de vente, oui, oui, le double parfois)

Le Club 42, un an plus tard…

L’année dernière, Mme Pia avait lancé un appel sur Twitter pour organiser un club de lecture à tendance SF. Club mensuel pour discuter de l’oeuvre retenue… Quelques uns ont levé la main (dont moi) et nous avons tenté de garder le rythme d’une réunion tous les mois, rythme peu évident à tenir au vu de nos plannings persos et pros ou encore des vacances, mais finalement, un an après, le club existe toujours (c’était l’objectif principal : dépasser la première année d’existence…)

Mais pourquoi 42 me direz vous? 42 serait LA réponse à la question sur le sens de la vie:)

Avec Pia, Marlène, Marion, Mickaël et Nalexa, on a lu beaucoup de romans. En cours de route, Mickaël a quitté le groupe (la création de sa petite entreprise lui prenait tout son temps), Malinois et Diraen nous ont rejoint. Certaines sessions a vu la présence de tous et parfois, seuls deux étaient là (oui, il y a parfois eu des loupés). Mais avec le recul, je trouve ce groupe de lecture vraiment intéressant : on a pu avoir des échanges argumentés et parfois longs sur des romans qui avaient divisé le groupe. A l’inverse, certaines oeuvres faisaient l’unanimité, on finissait donc par parler de nos vies persos plutôt que des écrits lus (mais c’est bien aussi de pousser des petits cris quand on voit un petit ventre s’arrondir un peu plus tous les mois :p)…

L’un des points les plus compliqués, c’est sans doute de réussir à trouver un roman qu’aucun n’a lu. :)

Au final en 2011, voici les romans que nous avons compulsé :
La route de Cormac McCarthy
World War Z de Max Brooks
La horde du contrevent d’Alain Damasio
Frankenstein de Mary Shelley
Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons de Jasper Fforde
Enchantement d’Orson Scott Card
Un bébé pour Rosemary d’Ira Levin
Némésis d’Isaac Asimov
Chien du Heaume de Justine Niogret

Ce qu’on en a retenu, d’un point de vue pratique, c’est : éviter un roman de plus de 300 pages, l’hebergeur de la session doit proposer trois romans (pour que le groupe puisse choisir idéalement le prochain), la personne qui hébergera la session suivante a droit a deux voix pour la sélection du roman suivant, prévoir du coca, des pizzas et quelques bières ^^

Et pour cette année 2012, nous commençons avec les monades urbaines de Robert Silverberg… C’est donc reparti pour un tour, avec des hauts et des bas, mais pour l’instant l’envie est toujours présente o//