Le chapelet de jurons…

Je dois bien admettre que j’ai tendance à jurer comme un charretier et ce, depuis que je suis toute petite (au grand dam de mes parents qui m’ont pourtant fait recopier l’almanach des bonnes manières).

Quand un truc me saoule vraiment, je peux partir dans une très longue litanie de gros mots qui sonnerait en peu comme de la poésie mais qui déplairait sans nul doute à Nadine de Rotschild…

L’une de mes expressions fétiches, ou plutôt celle qui revient naturellement c’est Bordel de bite (assumons n’ayons pas peur de l’écrire). Je l’utilise de manière spontanée (comprendre que je ne le contrôle pas forcément mais je suis bien élevée je ne la dis pas en public, j’utilise Fichtre à la place, j’aime bien son côté suranné) ce qui fait que c’est aussi une expression qui est désormais aussi utilisée par Benjamin (mon boss… T_T).

C’est donc tout naturellement que je me suis retrouvée un matin avec cette boite dans les mains…

Boite qui contenait un tampon

Tampon qui disait

Je suis grillée, mais maintenant je peux en foutre partout aussi à l’écrit et c’est un peu la classe je trouve.

Mon tampon personnalisé rien que pour moi vient de ces jeunes agitateurs de La Tamponneuse. Ils font du bon boulot, allez y, je conseille :) Et j’aime beaucoup celui « Approved by The Dude » o//

Mes jolis posters de chez Etsy…

Ça y est, un an ; ça fait plus d’un an que j’habite mon appart’ des Batignolles : il est joli, lumineux, calme, avec un balcon (il est quasi parfait : il lui manque une terrasse pour y installer un vrai barbecue :)) Quand on sait que je n’ai occupé le précédent appartement que 8 mois et celui d’avant moins d’un an, on comprend que j’ai du mal à poser mes valises quelque part. ^^

Et puis, au bout d’un an, je me suis dit que ça serait peut être bien que j’investisse vraiment le lieu ou je vis. Les murs étaient toujours blancs et vides, la déco est du genre sobre et sans chichi. Après ces 12 mois passés ici, ça n’est pas du luxe de le décorer enfin. Comme ce lieu est désormais chez moi (je vous conseille ces 2 articles sur le Chez soi d’ailleurs), et qu’il faut que je l’occupe vraiment, je suis allée faire un tour sur Etsy pour trouver de jolies œuvres graphiques à mettre sur mes murs.

Etsy, c’est un puits sans fond de belles choses, et le choix de posters est carrément à la hauteur de mes espérances. Je crois même que j’en ai trop acheté :)

Poster Etsy

Et voici mes préférés qui viennent tous les trois de chez ConiLab, une graphiste espagnol :)

J’en ai aussi trouvé un beau pour ma cuisine (avec des pois ; que voulez vous, on ne se refait pas ^^) qui vient cette fois ci de Californie, réalisé par Graphic Anthology.

Et parce que je suis une fille à chat, j’ai craqué pour un poster jaune qui apporte un peu de soleil sur mes murs blancs. Celui là vient d’Angleterre et a été fait par Angie de chez Paper Paper.

Et j’ai fini sur Pinterest ou j’ai découvert cette impression que j’ai trouvé juste parfaite. On l’a trouve chez les Californiens de The Birds and The Beasts.

Poster the birds and the beasts

J’ai mis sous cadre la plupart des œuvres, mais celle au dessus a une taille inhabituelle. Impossible de trouver un cadre qui convienne : il va sans doute falloir que je passe par la case Sur-mesure. Mais il est trop beau :love:

Les Sables d’Olonne, jour 2…

Second jour aux Sables d’Olonne placé sous le signe du sport : catamaran, paddle board, balade en vélo et pour la détente visite d’un domaine viticole, suivi d’une soirée au Casino. Qui a dit journée intense? :)

 

On a passé la matinée à faire du catamaran et du paddle board, le tout encadré par Stéphane et Steve. Johann le pro a été notre prof attitré et nous a mené avec Catherine sur les flots (ce qui nous a pas mal rassuré vu qu’il y avait trop de choses à faire et qu’on avait peur de finir dans le port de pêche, ce qui aurait fait un peu désordre). Finalement ça n’était pas SI compliqué et comme première expérience c’était vraiment agréable. Les grosses méduses rencontrées ne donnaient pas trop envie de tomber dans l’eau même si on nous a dit que c’étaient de gentilles méduses et qu’on ne craignait rien.

Et on a ensuite enchaîné sur du paddle board (ou stand up paddle : on est debout sur une planche et on rame :p).  J’avais déjà pu en faire il y a 2 ans sur un lac, avec très peu de vagues donc. Là, avec une toute petite houle, c’était un peu compliqué pour rester debout.  Et j’ai vraiment adoré (je crois que les autres un peu moins parce qu’ils étaient souvent dans l’eau…) Cette session fut bénéfique, ça m’a un peu guéri de la session surf d’il y a 2 ans avec une houle assez impressionnante et qui m’avait refroidi (se prendre 10 rouleaux dans la tronche à la suite ça agace). Cette matinée avec ces conditions plutôt clémentes m’a vraiment donné envie de recommencer!

Et un compte rendu bien plus complet chez Galliane ou chez Vagabondes!

On a ensuite enchaîné par un léger repas à l’Estaminet à Port Olona, le port de Plaisance des Sables qui abrite jusqu’à 1300 bateaux… J’ai beau ne pratiquer aucun sport de voile ou activité nautique, j’aime bien les ports de plaisance, surtout quand il y a un peu de vent et qu’on entend les câbles tinter contre les mats. Ça donne des envies de voyages au long court (le genre de truc que je ne suis pas prêt de faire à priori ^^).

Une fois repus, nous avons enfourché les veloos de la foret (des vélos avec des POIS!) pour une balade le long de la mer, à travers les marais salants et enfin au milieu de la foret… Découvrir des lieux aussi variés en peu de temps, c’est assez dépaysant et pas vraiment pour me déplaire, au contraire! Et si mon neveu était assez grand, c’est le genre d’activités que je pratiquerais avec lui : chacun à son rythme, et c’est tout sauf monotone!

Le passage « oh, mais y’a des canetons, ils sont trop miiiiignons » a vu le groupe en arrêt pendant 10 minutes pour les prendre en photo. Pareil pour le poney, pareil pour les coquelicots (mais pas trop pour le ragondin mort), bref, vive les urbains à la campagne! :p

Et puis dernière visite chez Samuel Meignan, le viticulteur-surfeur, propriétaire du Domaine Aloha (quand il n’est pas sur son domaine, il est sur les vagues). Un passionné qui adore son métier et qui parle avec intensité de ses vignes et de sa production qui devrait obtenir une certification bio l’année prochaine.

La journée se termine au Casino des Pins, ou on a joué, ou certains ont gagné et d’autres perdu et on a fini sur la piste de danse jusqu’à la fermeture. Instant n’importe quoi qui me fait dire que ce qui se passe aux Sables, reste aux Sables :) (mais un vrai coup de coeur pour la boulangerie qui ouvre à 4h30 et qui permet de manger ton pain au chocolat chaud sur la plage : ça n’a pas de prix!)

Et d’autres notes chez Johann, Alexandre, Aline et Galliane!

L’Estaminet
10 Quai Albert Prouteau
85100 Les Sables d’Olonne
02 51 21 00 73

Domaine Aloha
Le Poiré
85150 VAIRE
06 31 29 55 05