Histoire de compensées…

Je suis capable d’écouter une chanson en boucle pendant longtemps sans en être écœurée, je peux lire un roman qui m’a plu plein de fois sans m’en lasser, je peux avoir une manie presque clinique pour des motifs à pois, je peux être archi fan d’un artiste pendant très longtemps (d’où mon pseudo que j’ai choisi il y a plus de 5 ans), je peux porter une fringue hyper longtemps et être désespérée le jour ou elle devient usée et trouée, je peux tellement aimer une photo que je finis par l’imprimer en grand, juste pour pouvoir l’apprécier chaque jour et jamais de ma vie je ne saurais vivre sans chocolat noir…

Bref, des choses que j’aime avec excès, il y en a quand même un sacré nombre. Mais en fait je pense qu’on a tous des sortes de tics, ou de trucs qui reviennent régulièrement dans notre vie sans qu’on en explique vraiment l’origine…

Les compensées et le cuir couleur cognac en font aussi parti… (ou comment en rajouter une manie de plus :))

Déjà parce que les compensées, ça me rend grande et ça pourrait même faire croire que je suis élancée (mon mètre 60 est ravi) et que depuis ces compensées rouge j’ai découvert un certain confort du talon ^^
Et aussi parce que je porte cette couleur au pied avec de chouettes bottes que j’ai depuis plus d’un an (et que je n’ai pas du tout payé ce prix là, merci les soldes)…

compensees shoemint lambert frye corrina

Donc là, j’hésite entre les compensées de Shoemint (le site américain équivalent de The Fabshoes) à gauche et les Compensées sur le site de Javari à droite.
Là pour le moment, je suis incapable de décider lesquelles je veux (c’est peut être lié au fait qu’il fait -2° dehors ^^)…

[poll id="2"]

(je te demande ton avis, parce qu’on sait jamais, tu pourras peut être influencer mon choix :p)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Perdre du poids…

L’année dernière, vers le 9 décembre 2011 à 17h18, je me suis dit « J’en ai marre »… J’en avais marre d’être grasse (parce que je n’était pas forcément grosse avec mon mètre 65 et mes 69 kilos), marre de mon mono bourrelet (j’avais même commencé à lui donner un nom, ça devenait critique), marre de me sentir à l’étroit dans mon enveloppe corporelle, j’ai donc décidé de manière unilatérale avec moi même de perdre du poids et ce, surtout pour être bien dans mon corps : en gros, voir la vie en plus léger. On est bien d’accord, mon surpoids ne mettait aucunement ma santé en danger. Je n’étais pas en obésité morbide ou autre, j’avais juste quelques kilos de trop, un surpoids selon mon IMC. Ce surpoids se manifestait plus comme un inconfort qu’autre chose…

Source : Daily Honestly

Mon poids de bonnasse de quand j’avais 23 ans était de 58 kilos. Atteindre ce poids n’était pas du tout un objectif personnel : tout simplement parce qu’à l’époque je ne mangeais pas grand chose (mais genre vraiment pas grand chose) et que je n’ai pas envie de me priver non plus. Les régimes sont souvent synonymes de sacrifices de l’assiette, et je n’avais pas envie de passer par cette case. Je connais peu (ou pas) de femmes qui n’aient jamais fait un régime dans sa vie (excepté le problème inverse de celles qui aimeraient bien grossir mais qui n’y arrivent pas).
Je crois en avoir testé un paquet de régimes, Dukan (quelle sombre merde ce truc), une diététicienne (avec un régime drastique et des trucs que je n’aime pas manger), Weight Watchers (bien, mais pas toujours adapté à mon rythme de vie de parisienne qui sort plus ou moins souvent). Je me suis renseignée sur la chrononutrition, le régime Mayo, le dissocié, bref, à la fin de ma vie, je pourrais presque être une encyclopédie du régime et tous ont toujours été plus ou moins suivi d’une reprise de poids. Au final, ces systèmes inadaptés m’ont surtout renvoyé l’image d’une fille qui avait autant de volonté qu’une moule… Cette perte de poids devenait forcément liée à une absence de régime, parce que ne pas manger certaines choses allaient générer de la frustration, et que j’aurais fini par faire n’importe quoi…

En partant de ces différents constats, j’ai donc commencé à manger correctement. Et sans faire de régime mais en ayant une alimentation équilibrée, j’ai perdu 6 kilos. 6 kilos de moins parce que j’ai mis plus de légumes et de fruits dans mon quotidien, parce que j’ai arrêté de manger des côtes-de-boeufs-frites-sauce-tartare-2-pintes-de-bière le soir (je le fais parfois mais beaucoup moins qu’avant). J’ai arrêté de mettre du gras partout, j’ai arrêté mon abonnement hebdomadaire au Big Mac. Bref, même si le gras c’est la vie, j’ai levé le pied sur cette partie.
J’ai aussi écouté mon corps. Comprendre : manger quand j’avais vraiment faim et ne pas manger aux heures « sociales » du repas. Ça m’arrive de me contenter d’une tranche de pain et une pomme dans une journée parce que je n’ai pas faim, inversement, je peux dévorer un autre jour parce que j’ai la dalle tout le temps.
J’ai aussi arrêté d’utiliser la nourriture comme une occupation : dès que je m’ennuyais, je grignotais un truc. A l’inverse, je n’utilise pas la nourriture comme un doudou. Quand je stresse, je n’ai plus d’appétit, je ne mange plus. Alors que j’ai pas mal d’amies qui ont besoin de se sentir pleine de bonnes choses pour aller mieux… (le rapport de l’humain à la nourriture n’est jamais simple faut croire).
Et globalement, j’ai respecté une règle simple de la nutrition, à savoir cette pyramide :

Régulièrement, j’ai une phrase de mon père qui me revient à l’esprit : « Si on mange plus de calories qu’on en dépense, on la stocke. C’est des maths de base tu vois? » Oui, papa, je vois très bien ^^
Au final, je ne pense pas reprendre de poids, parce que j’ai trouvé mon équilibre, que je mange encore des burgers, du chocolat, des profiteroles et que je bois des mojitos (le niveau calorique de tout ça, je ne vous raconte pas). Mais entre chaque, je mange des choses saines, ça s’équilibre naturellement au final.
Et quand je vois le nombre de visites que j’ai sur cette note qui parle de fille pulpeuse, de son rapport à son image et à son corps, être serein(e) et apaisé(e) sur le sujett me paraît être un souci pour beaucoup…

Y’a plus qu’à reprendre le sport (encore, pour ne pas changer) et ça sera tout bon : j’aurais presque une hygiène de vie équilibrée…

Mes jolis posters de chez Etsy…

Ça y est, un an ; ça fait plus d’un an que j’habite mon appart’ des Batignolles : il est joli, lumineux, calme, avec un balcon (il est quasi parfait : il lui manque une terrasse pour y installer un vrai barbecue :)) Quand on sait que je n’ai occupé le précédent appartement que 8 mois et celui d’avant moins d’un an, on comprend que j’ai du mal à poser mes valises quelque part. ^^

Et puis, au bout d’un an, je me suis dit que ça serait peut être bien que j’investisse vraiment le lieu ou je vis. Les murs étaient toujours blancs et vides, la déco est du genre sobre et sans chichi. Après ces 12 mois passés ici, ça n’est pas du luxe de le décorer enfin. Comme ce lieu est désormais chez moi (je vous conseille ces 2 articles sur le Chez soi d’ailleurs), et qu’il faut que je l’occupe vraiment, je suis allée faire un tour sur Etsy pour trouver de jolies œuvres graphiques à mettre sur mes murs.

Etsy, c’est un puits sans fond de belles choses, et le choix de posters est carrément à la hauteur de mes espérances. Je crois même que j’en ai trop acheté :)

Poster Etsy

Et voici mes préférés qui viennent tous les trois de chez ConiLab, une graphiste espagnol :)

J’en ai aussi trouvé un beau pour ma cuisine (avec des pois ; que voulez vous, on ne se refait pas ^^) qui vient cette fois ci de Californie, réalisé par Graphic Anthology.

Et parce que je suis une fille à chat, j’ai craqué pour un poster jaune qui apporte un peu de soleil sur mes murs blancs. Celui là vient d’Angleterre et a été fait par Angie de chez Paper Paper.

Et j’ai fini sur Pinterest ou j’ai découvert cette impression que j’ai trouvé juste parfaite. On l’a trouve chez les Californiens de The Birds and The Beasts.

Poster the birds and the beasts

J’ai mis sous cadre la plupart des œuvres, mais celle au dessus a une taille inhabituelle. Impossible de trouver un cadre qui convienne : il va sans doute falloir que je passe par la case Sur-mesure. Mais il est trop beau :love: