10 conseils pour alléger son blog WordPress…

L’année dernière, j’avais rédigé un article « technique » sur les outils que j’utilisais pour avoir un joli blog.

Depuis, j’ai également découvert deux ou trois choses (mon blog, le bidouillage constant, la joie de la découverte, assouvir sa curiosité, tout ça). Les conseils qui suivent ci-dessous s’adressent à un public plutôt avancé, et qui n’a pas peur d’aller mettre le nez dans ses feuilles de style ou bidouiller son .htaccess. Je ne saurais que trop vous conseiller de SAUVEGARDER votre blog avant d’aller trop loin dans la bidouille, vous pourriez faire de mauvaises manips et m’en vouloir (moi je veux surtout que tout le monde soit aimé par Google, stop à la discrimination des blogs obèses!)

Parmi mes découvertes donc, j’ai constaté qu’un blog trop lourd et qui met du temps à s’afficher vous pénalisait lors des recherches Google. La preuve ? Mon avant / après bidouillage (alors, quand est ce que j’ai bidouillé ? :) )

stats-GA(je vous laisse deviner mon trafic, mais vu comme ça, oui, ça parait simple à comprendre ^^)

C’est grâce à l’outil proposé par Google : le Page speed test que j’ai pu voir que oulala, mon blog était vraiment trop lourd, il y avait trop de choses qui ne servaient à rien ! Il atteignait péniblement les 58/100 (alors que maintenant, il fuse le coco ^^).

Mais reprenons la base : les stats fournis par WordPress sur votre tableau de bord sont jolies, certes, mais en fait, c’est n’importe quoi. Le trafic affiché est pondéré à la hausse et n’affiche pas la réalité. Google Analytics, c’est bien plus pertinent. Même si le mieux c’est Xiti, parce que GA fait un peu de rétention de données,  mais je trouve GA plus simple…
Si vous n’avez pas de compte Google Analytics, pas besoin d’ajouter un plugin sur votre blog, vous pouvez suivre les instructions fournies par Google, et appliquer les explications fournies ici. Attention, chaque fois que vous changerez de thème, vous devrez renouveler l’opération ou vous perdrez le suivi de votre trafic.

Après cet interlude, voici ce que j’ai pu conclure des différents tests que j’ai effectué  :

[Lire plus...]

J’ai testé le Sony Nex-3N

Il y a quelques semaines de cela, on m’a proposé de découvrir pendant une soirée l’appareil photo Sony Nex 3 N autour de prises de photos culinaires. L’appareil était plutôt séduisant : les photos rendaient très bien, et la série des Nex chez Sony bénéficie de très bons retours autant de la presse que de mon entourage proche, puisque certains ont un Nex et qu’ils en sont ravis.

test sony nex 3N Colorova
J’ai donc demandé à tester l’appareil en condition réelle : un week end à Nantes, difficile de faire mieux questions condition de tests :)
J’avoue avoir longuement hésité à prendre mon reflex avec moi : j’avais peur de faire des photos qui me déplaisent et que tout ça me frustre… Une amie m’a déconseillé de le prendre et de n’en garder que le Nex pour ne pas être tentée de ne plus utiliser l’hybride de Sony (et elle avait bien raison en fait!).

Voici donc le résultat d’un test qui a duré 48h…

J’annonce tout de suite : le Sony Nex 3n n’est pas mal. Mais je crois que je préfère me balader avec mon reflex qui pèse 3 kilos.

Tout d’abord, il faut que j’avoue que mon avis me parait biaisé : cela fait plus de 5 ans que j’utilise le même reflex, et que mon appareil de poche est mon iPhone pour faire des photos Instagram ^^. J’apprécie la rapidité des modifications sur mon reflex en tournant 3 boutons. Le viseur est aussi pour moi un outil qui m’aide énormément pour la composition de ma photo, faire le point sur ce que je souhaite et faire la balance des blancs comme je l’entends. J’ai donc un usage avancé de la photo (ce dont je ne me rendais pas compte parce que je ne me considère pas comme photographe, mais juste comme quelqu’un qui prend des photos) et cet usage me rend sans un peu exigeante semble t il. Exigences donc que ne remplit pas le sony Nex-3N (en même temps, aurais je le même discours si j’avais cet appareil pendant un test de 5 ans? hein? C’est une bonne question :) ) . Voilà, ça c’est dit, on peut donc passer à la suite.

Le Sony Nex 3 N est très facile à prendre en main et les différents menus permettent soit de laisser faire le mode intelligent de l’appareil, soit de le basculer vers un mode manuel ou semi manuel (priorité vitesse, ouverture, etc…). Le design de l’appareil est hyper léché (il est bien plus design et beau que mon reflex).
Dans les menus intelligents, il y a des options très ludiques comme ajouter des filtres pré-réglé, jouer avec l’effet toy camera, faire ressortir une couleur d’un objet sur fond de photo noire et blanche, bref, on est sur un appareil pour des novices en matières de réglages mais l’ajout de filtres ludiques rend l’appareil intéressant : il n’y a pas besoin d’avoir de logiciels de post traitement pour effectuer les modifications sur les photos, et c’est vrai un gain de temps.

test-sony-nex-3N-2test-sony-nex-3N-1test-sony-nex-3N-3
J’ai été très perturbée par le rendu sur l’écran à l’arrière de l’appareil. J’ai comparé les photos prises entre celles qui s’affichent sur l’écran au dos et celles sur un écran d’ordinateur qui m’ont fait dire que « ah non, en fait, les photos ne sont pas pourries ». C’est simplement que l’écran arrière et le soleil ne sont pas potes. Je n’étais pas sure de ce que je prenais en photo, c’est un peu agaçant (oui, il y avait du soleil à Nantes) :)

Grosso modo, pour les photos en extérieur, je ne l’ai pas trouvé foufou, par contre les photos intérieures, il gère tout seul comme un grand un éclairage un peu défaillant et des photos de nourritures sont vraiment biens (parce que je râle, mais il y a des choses qu’il fait bien) quant aux portraits, il gère très bien comme un grand.

J’ai été gênée plusieurs fois par son mode auto focus qui ne me permettait pas de faire le point ou je voulais, il fallait rentrer dans les menus pour modifier ça, et c’était long, et n’étant pas seule dans ma balade, je me voyais mal faire s’arrêter tout le monde le temps que je fasse mes réglages parce que ‘je veux faire le point sur la fleur là tu vois?’

Oui, j’aurais pu réviser avant l’appareil pour pouvoir faire un essai en totale connaissance du produit, mais je voulais me mettre dans la peau de quelqu’un qui découvre complétement ce genre de bestioles.

Question objectif, je n’avais que le 16-50, mais un objectif grand angle m’a manqué. Souvent. Toute l’image que je voulais prendre en photo ne rentrait pas dans l’écran et c’est un peu frustrant..

Et pour voir le résultat de ce que cela donne en vrai, je vous ferais très bientôt un reportage complet avec mon week end à Nantes! Comme ça, vous verrez mieux de quoi je parle :p

Le bilan : Cet entrée de gamme chez Sony n’est pas mal du tout pour des personnes qui sont novices dans la photo, mais pour des gens comme moi, et bien, euh, je crois que je passe mon tour sur ce modèle. En revanche, j’aurais bien envie de tester le modèle supérieur, genre le Sony nex 5 ou le 7 qui me correspondrait sans doute plus dans mon usage, le tout accompagné de 2 ou 3 objectifs supplémentaires pour pouvoir tester au mieux les appareils. Et puis chez les Numériques (qui est ma référence question avis et tests), ils le trouvent pas mal du tout ce Sony Nex-3n!

Et je vous conseille de lire l’avis de Noemi qui possède un Nex5 depuis plusieurs années :)

(alors oui, c’est un test, non je ne garde pas l’appareil, il sera rendu à l’agence qui me l’a prêté cette semaine!)

Mes outils pour un blog joli…

Je suis une fille qui blogue depuis plus 8 ans.

Ce qui fait en temps Internet, l’équivalent du jurassique (l’époque des dinosaures quoi ^^).

<3 INTERNET <3

J’ai essayé plusieurs plateformes de blog avant de trouver chaussures à mon pied : 20six, blogger, dotclear et puis finalement je me suis posée chez WordPress… Au final, j’ai pu tester plein de choses : mon blog est un environnement de beta test permanent (ce qui fait que parfois, je perds des données, parce que je n’ai pas fait de sauvegardes assez régulières alors qu’on nous le répète bien assez souvent : la sauvegarde, c’est la vie!) Mais dans mon univers pro, c’est aussi un moyen très pragmatique de tester des choses, des applications ou des nouvelles fonctionnalités. En allant mettre les mains dans le code, c’est aussi une manière de comprendre le langage propre au web (je rappelle qu’à la base, j’ai fait des études de lettres). J’aime bien bricoler dans la vraie vie, j’aime bien bricoler le virtuel aussi! La théorie, c’est bien, la pratique, c’est mieux!

the-internet-is-everything

En général, passé un an, j’ai envie de refaire le papier peint de mon blog. Pour éviter de tout casser ici, j’utilise un outil qui me permet d’installer WordPress en local (comprendre sur mon ordinateur) avec un système qui génère une base de données (là ou est hébergé tout le texte). Ça me permet de tout tester, de mettre une barre à gauche, du rose à un endroit et du bleu à un autre et d’essayer d’ajouter de la police jolie à certains endroits ou de tout crasher pour tout recommencer. ^^
Cet outil, c’est MAMP (Mamp pour Mac, et Wamp pour Windows).
Le tutoriel pour tout comprendre, c’est par ici.
Le logiciel se télécharge ici.

Pour celles qui veulent un truc tout fait, il est possible d’acheter des thèmes trop beaux sur Mojo Themes. Mais attention, il faut s’y connaitre un tant soit peu en CSS (les feuilles de styles) pour pouvoir personnaliser le thème qui vous plairait (mais qui serait sans doute mieux avec la colonne à gauche… :p

Pour avoir de jolies typos, il y a plusieurs endroits ou je vais faire mes courses.
Il y a une palanquée de polices gratuites sur DaFont. Les polices sont libres d’utilisation pour un usage non commercial.
Mais j’avoue une tendresse particulière pour MyFonts.
C’est de là que vient celle que j’utilise régulièrement sur ce blog : Mr Moustache. Oui, j’ai acheté cette police pour avoir quelque chose qui me plaisait vraiment. Parce qu’effectivement, pour ce blog, je dépense de l’argent (c’est un peu comme mon deuxième chez moi cet endroit, il faut bien que je le décore à mon goût!)

Pour pouvoir faire des bannières pas moches, j’utilise Photoshop, ou alors Gimp, ou alors Paint qui est gratuit et plus simple d’utilisation.
Et si j’ai envie de changer de couleurs, je vais sur kuler pour choisir une palette de couleurs qui vont bien ensemble.
Pour des fonds élégants, je vais sur Subtle Patterns.

kulerElle ne sent pas l’été cette palette de couleurs?

Pour les statistiques de mon blog (parce que je suis curieuse et que je n’ai pas envie de me contenter des stats fournies par WordPress), j’ai un compte Google analytics. Et pour optimiser tout ça, j’essaie d’utiliser WordPress SEO par Yoast. (Bon, c’est pas encore ça, mais je tente de m’améliorer question référencement naturel)…

Dans le même genre (et pour celles qui sont en fonctions avancées ;) ), le google webmaster tool est un support très intéressant pour vous aider à repérer les pages manquantes (les fameuses 404 et les passer en redirection, les 301), ou encore sur la partie des développeurs, vous pourrez connaître les pages à améliorer en terme de vitesse de chargement : les pages qui mettent trop de temps à s’afficher font fuir les internautes!

Je jette un oeil régulièrement à WordPress Channel et Geekeries pour me tenir au courant des applications intéressantes à utiliser pour cette plateforme.

Oui, blogguer, ça prend du temps, surtout quand on s’intéresse aussi à la partie technique du « Comment fonctionne cet outil formidable qu’est WordPress? »

Voilà, vous avez tout le week end pour le temps d’aller fouiller dans tout ça! Interrogation écrite lundi matin ^^

(et si certaines choses sont trop compliquées, je peux toujours essayer de vous expliquer, mais c’est pas dit que j’y arrive forcément, je suis en mode amatrice éclairée sur certains sujets, je ne serais pas forcément la plus pédagogue, mais je peux tenter :))