Oeuf cocotte, asperges et parmesan…

Je ne rédige pas souvent de notes sur des recettes de cuisine. Parce que je n’ai pas masse de temps pour me faire à manger et que le soir, c’est plutôt un yaourt et un fruit ou une planche de charcut’ dans un bar (heureusement que je ne vais pas tous les soirs dans les bars :p ).

Une de mes collègues m’a vendu la recette des œufs cocotte, asperges, parmesan, crème fraiche et piment d’Espelette, le tout passé au four… Comme ça avait l’air super simple, dont acte, je me suis préparé ça ce dimanche. Et je peux dire que le résultat est juste foufou en goût et j’ai adoré. Tellement que je vous partage la simplicité de la chose.

oeuf cocotte parmesan asperges

[Lire plus...]

La saison des barbecues est ouverte !

Il y a quelques semaines, j’ai été conviée par Weber dans leur Grill Academy pour découvrir leurs gammes de barbecue et prendre quelques cours de cuisine avec ce matériel particulier. C’est officiel : la saison des barbecues est ouverte ! :)

J’adore le barbecue. Genre vraiment vraiment. Je me considère comme la Master Queen du Barbeuc. Dès qu’il y a une session bbq quelque part chez des potes, je m’arrange toujours pour être celle qui s’occupe de l’allumage du feu, qui gère son entretien et qui fait en sorte que tout soit bien cuit (en gros pas cramé à l’extérieur et encore cru dedans). Quand je rentre chez moi, je sens la fumée, comme un hareng qui aurait été fumé au bois de hêtre. Mais je peux vous dire que j’ai kiffé. J’ai d’ailleurs quelques astuces pour maitriser les flammes ou donner à son feu une bonne odeur ! Un savoir qui se transmet de génération en génération :)

Je suis arrivée à l’événement super en retard, mais pile à l’heure pour profiter du plus important : la dégustation des plats. De vrais chefs cuisiniers spécialisés dans la cuisson au barbecue étaient présents et j’ai découvert des saveurs et surtout des produits complétement inconnus !

Weber, c’est un peu la rolls du barbecue, et vous en avez déjà vu : ce sont ces fameux barbecues ronds.

petit-barbecue-rond-weber

(on peut même assortir les smokeys à son vernis ^^)

Le fait d’avoir ajouté un couvercle a changé pas mal la manière de cuire les aliments, de maitriser les flammes qui peuvent bruler la viande et ne sont pas forcément bonnes pour notre santé, de faire cuire doucement certains aliments et de protéger son barbecue toute l’année !

Ça nous a permis aussi de découvrir plein de plats différents comme le foie gras avec sa panure de pain d’épice et un peu d’ail ou son saumon au miel cuit sur une planche de cèdre : un régal total des papilles !

[Lire plus...]

La recette du Rainbow Cake

La semaine dernière, je me suis lancé un défi : faire un Rainbow Cake ! Le défi est lié au fait que :

1 – ça prend du temps à faire

2 – J’ai un four pourri

3 – C’est plus trop à la mode, c’est une recette qui date de 2009, old total quoi.

gateau arc en ciel

(oh, le gateau qui aurait rencontré un schtroumpf et du vomi de licorne)

Le résultat est loin d’être satisfaisant : les génoises n’étaient pas assez cuites, ce qui rendait mon gâteau assez roboratif (ou celui qui cale vraiment vraiment bien et ou tu n’as pas besoin d’une deuxième part). Du coup en 2014, je m’achèterai un nouveau four. En attendant, je vous donne la recette parce qu’à part le fait que ce soit long, c’est assez facile à faire et plutôt bon !

[Lire plus...]

Comment cacher ses plaques électriques…

Quand on est locataires à Paris, on a bien souvent de toutes petites cuisines avec de toutes petites plaques électriques, plaques électriques bien souvent moches… D’ailleurs, il me parait quand même bien compliqué d’avoir de belles plaques électriques.

Vous avez déjà entendu quelqu’un vous dire « Ouah, tes plaques électriques sont super belles! »

Moi non

Jamais

C’est donc que les plaques électriques sont quelque chose de peu esthétique, voir moche. Mais si vous faites parti de ces gens qui trouvent ça chouette, manifestez vous, ça m’intéresse de connaître cette minorité silencieuse ^^

Alors je vous présente les plaques en question (mes plaques, les lecteurs, les lecteurs, mes plaques).

cacher ses plaques de cuisson

Elles sont jeunes, moins de 3 ans. Mais même quand elles venaient à peine d’arriver, je savais déjà qu’on aurait des rapports conflictuels. J’ai toujours eu une préférence pour la cuisson au gaz (ou l’induction) parce qu’on peut saisir la nourriture avec un feu très vif puis la faire cuire tout doucement en un claquement de doigt. Avec les plaques électriques, il n’y a que deux options : brulé ou pas cuit. Et c’est très frustrant. BREF.

Du coup, en attendant d’avoir des plaques de cuisson qui cuisent bien, je fais avec, mais j’ai quand même bien envie de les cacher.

Après une très courte réflexion et parce que je n’aime pas les couvercles ronds qui cachent les plaques, j’ai opté pour ça :

cacher ses plaques de cuisson

TADAM! Une planche à découper Ikea, 2 petites plantes grasses Ikea (aussi) et une très jolie, une adorable théière achetée chez Bird On The Wire

Je trouve ça bien mieux, presque mignon. Je remplacerai bien ma planche à découper par ce plateau Habitat  qui irait très bien pour recouvrir mes plaques de cuisson… Et j’ajouterai bien cette autre théière que je trouve tellement, tellement fabuleuse (elle est encore plus belle en vrai chez Bird on the wire ^^)

J’ai donc deux questions : est ce que vous avez des plaques électriques et est ce que vous les avez caché? Parce que je veux bien vos astuces pour camoufler ses plaques moches! :D

Bordeaux Experience chez Alain Milliat…

Au mois de juin,  on m’a proposé de vivre une expérience gustative : savourer les vins de Bordeaux accompagnés des petits plats d’Alain Milliat!
Dès qu’on me propose de goûter de bonnes choses, je dis oui! Parce qu’en effet, je fais parti de ces gens qui considèrent que le premier plaisir de la vie, c’est la nourriture! Et je suis effectivement prête parfois à sortir mes sous pour manger des produits bons, goutus, savoureux, de ces choses qui prennent du temps à faire ou à cuisiner et qui finissent par faire chanter les anges dans mes papilles ^^

Je ne connaissais pas du tout les lieux et passé le rez de chaussée qui accueille le restaurant, nous étions une dizaine à être conviés dans une jolie cave voutée pour une dégustation des vins de Bordeaux autour d’un accord mets et vins avec les plats du restaurant… Je connais surtout Alain Milliat pour ses jus de fruits, mais j’ai découvert qu’il faisait aussi des choses délicieuses à manger!

alain milliat bouteille jus de fruits
alain milliat bordeaux experience
On commence avec un cocktail concocté autour d’un Bordeaux Clairet (et j’ai demandé, le Clairet n’a rien à voir avec la Clairette) avec des guimauves carottes dont la texture est assez déconcertante…

alain milliat bordeaux experience
On nous a ensuite proposé de goûter des crevettes grises du Mozambique avec leur de jus de tête et une duxelle de champignons, abricots et  gingembre, le tout accompagné de deux vins : un Blanc Famille Excellor 2012, assez floral, et un Entre-Deux-Mers Château Le Sèpe 2012. Et il faut bien le dire, j’ai un langage limité pour parler du vin. Je me suis demandée si je n’étais pas un atteinte d’anosmie (oui, j’ai appris un mot ce soir là).
Chaque plat était également accompagné d’un jus de fruits Alain Milliat.
Et parce que j’ai entendu des adjectifs de gouts, de saveurs, d’odeurs que je ne sentais pas du tout. Je ne vais pas le cacher, je l’ai vécu un peu comme un handicap. Du coup, je me demande si je ne dois pas aller faire un vrai cours d’œnologie pour en avoir le cœur net : je suis peut être nulle pour saisir toutes les subtilités du vin, et si c’est le cas, ça serait un peu le drame :-/

alain milliat bordeaux experience crevette
On a ensuite enchaîné sur un filet de volaille jaune, crème de maïs confit, gelée d’ananas et muesli maison, avec un Graves blanc Chateau de Chantegrive et un Clairet, un Chateau Cajus. Et des deux, j’ai préféré le Clairet!
Et ces moments de silence à table quand on est un groupe aussi important, c’est un signe de délice qui n’a pas besoin de s’exprimer verbalement ^^

alain milliat bordeaux experience volaille maïs
Et puis on a fini sur un superbe dessert d’une légèreté à vous couper le souffle à base de fraises des bois, de gariguettes, avec un sorbet de concombre et sa meringue de yaourt. Je n’aurais rien d’autre à dire que c’était complétement foufou.
Et ajouté à ça un bordeaux rosé Récréation, c’était la manière parfaite de finir ce repas…

alain milliat bordeaux experience dessert fraise
Des vins de Bordeaux, je connais surtout les Saint Emilion (je pourrais longuement parler de ma grande passion pour les Lussac St Emilion justement ou le Loupiac) mais je ne connais pas toute la richesse du terroir et cette soirée m’a très agréablement toute la palette que la région peut offrir!

Et si vous voulez garder des informations sur les Vins de Bordeaux, les accords mets-vins, voir découvrir les apéros organisés sur Paris, suivez leur page Facebook! (elle donne faim et soif ^^)

Restaurant Alain Milliat
159 rue de Grenelle
75007 Paris
01 45 55 63 86
Ouvert du mardi au vendredi déjeuner et dîner, et le samedi soir.