Les neufs vies de mon chat…

Ma vie, mon blabla
16 mai 2017 / By / , / 3 Comments

(ou en tout cas, sa deuxième…)

Mon petit chat est tombé malade subitement en février. Lui, qui en 10 ans n’avait jamais rien eu, m’a vraiment fait peur : il avait de plus en plus de mal à respirer et devait faire un effort très important pour réussir à inspirer et expirer. Dans le jargon, ça s’appelle de la dyspnée aiguë (j’ai épluché le doctissimo des chats pour trouver ce qu’il avait).
;Je l’ai très rapidement emmené chez le vétérinaire parce qu’il allait vraiment mal et le voir souffrir était difficile… Et puis je vois toujours mon poilu comme ce petit chaton qui est arrivé dans mon foyer quand il avait 6 mois. J’ai du mal à le voir comme un chat adulte qui commence à vieillir (un peu comme moi en fait :p).

chat kennedy

Le vétérinaire l’a ausculté, lui a fait une radio des poumons et des voies respiratoires hautes et a diagnostiqué une rhinite.  Il a eu des cachets à prendre pour soigner tout ça. Autant vous dire que les premières administrations de médicaments ont été un peu rock’n’roll : j’ai eu quelques griffures sur les avant bras et un chat qui miaulait très très fort de mécontentement. J’ai fini par ruser et réduire en poudre les pilules pour les mélanger avec du kiri : et bien, ça marche sacrément bien.  Par contre, le traitement fut sans effet et aucune amélioration ne pointait son nez. Une semaine plus tard, le vétérinaire est passé à un traitement plus lourd. Et j’avoue que je n’étais pas trop en phase avec le diagnostic du médecin, je me disais qu’il avait quelque chose de bien plus grave qu’une rhinite. Je le voyais bien qu’il n’allait pas bien et le voir souffrir comme ça me faisait souvent pleurer : j’étais persuadée qu’il avait un cancer ou quelque chose du genre et qu’il allait décéder rapidement. J’avais des câlins larmoyants

kennedy le chat

Comme il ne mangeait plus non plus et qu’il perdait du poids rapidement, le vétérinaire m’a envoyé faire un scanner à Arcueil pour connaître la raison de ce problème respiratoire…

24h, plus tard, la vétérinaire sur place a été beaucoup moins optimiste que mon véto traitant : entre son âge et l’inefficacité du traitement, elle partait immédiatement sur une tumeur. Diagnostic qui serait validé ou infirmé par le scanner. Le devis présenté pour les examens s’approchait d’un smic net, devis que j’ai accepté me faisant devenir pauvre d’un coup d’un seul (qu’est ce qu’on ne ferait pas pour ses animaux de compagnie !). J’ai pu rester avec mon chat quelques instants avant qu’il ne parte pour une journée d’examen et du coup, je me suis remise à pleurer…

J’ai récupéré mon petit chat le soir même. La vétérinaire m’a annoncé la nouvelle : c’était bien une tumeur maligne située au niveau du nez et qui l’empêchait de respirer (à votre avis, qu’est ce que j’ai fait ? Et bien oui, je me suis remise à pleurer). Cette tumeur osseuse a même commencé à lui attaquer les parois du nez

scanner tumeur chat nez

Ceci est un scanner de nez de chat… Je crois que j’ai une certaine fascination pour les radios et les scanners.

Mais dans un retournement de situation digne d’un épisode des Feux de l’amour, elle m’annonce que lors de l’examen, ils ont du passer un coup d’eau pulsée dans le nez de mon chat. La pression a délogé la tumeur qui a été aspirée par la canule présente dans sa trachée : le petit chat gagnait quelques mois de sursis. Il faudrait en revanche le traiter avec des rayons ou l’opérer pour retirer le reste…

Le lendemain, j’appelle mon véto traitant pour connaître la suite et là, c’est la douche froide : il me dit qu’au vu de l’emplacement, on ne peut pas faire de rayons. C’est un traitement très agressif qui pourrait lui bruler les yeux ou lui abimer le cerveau. Du coup, il n’y a rien à faire d’autre qu’attendre et l’accompagner quand la tumeur sera de retour… (Salut c’est l’ascenseur émotionnel, du coup, bim, je me suis remis à pleurer)

Mais voilà, après 2 mois de ce diagnostic déprimant, petit chat va bien. Il semble que la tumeur soit partie ou en tout cas qu’elle prenne tout son temps pour revenir. Et je ne vais pas mentir, je suis ravie. Je ne suis pas pressée que le poilu aille rejoindre le paradis des félins…

Aujourd’hui, il a repris du poids et gambade partout pour mon plus grand bonheur ! Et on va croiser les doigts très forts pour que cette tumeur ne revienne pas tout de suite !

Vous aimerez aussi...

Mes podcasts préférés
6 juin 2017
5 conseils pour faire du vélo à Paris
2 novembre 2016
De retour à New York !
6 octobre 2016

3 Comments

  1. bintz dit :

    Quand j’étais ado, le chat de la famille a eu une période où il respirait très mal, le diagnostic était différent mais pas plus réjouissant: une insuffisance cardiaque avait provoqué un grossissement du coeur qui, du coup, appuyait sur les poumons. Le veto a proposé à mes parents de le piquer, mais ils n’ont pas eu le courage, le pronostic était de quelques mois. Au final, le chat en question a vécu plusieurs années tranquillou, il n’était plus de première jeunesse mais il faisait sa vie pénard.

    On croise les doigts pour que ce soit pareil pour le tien et j’espère que tout ira bien pour lui (et pour toi), grosses bises depuis Toulouse

  2. Casajordi dit :

    il est beau, et tu verra, il va bien vieillir et vivre longtemps…

Laissez votre commentaire !

A propos

Bienvenue sur mon blog ! Je suis Sophie, j'habite Paris depuis 8 ans et c'est une ville que j'aime beaucoup. J'adore voyager et faire des photos de mes excursions d'ou je ramène toujours une spécialité culinaire J'ai un chat adorable qui s'appelle Kennedy et une bicyclette dorée qui s'appelle Irène. Soyez les bienvenus chez moi :)

Le tricot pour les Sans Abris !
Le tricot pour les Sans Abris !
J’aime
J’aime
Les jolie choses chez MonShowRoom
La bonne adresse parisienne
La bonne adresse parisienne

Un repas vegan, rasta et bon ? Direction Jah Jah by le Tricycle !

%d blogueurs aiment cette page :