La soupe pour les nuls!

Quand j’étais petite, je n’aimais pas trop la soupe. Je crois que c’était surtout dû à l’odeur du poireau qui cuisait, odeur assez forte qui montait jusque dans ma chambre et qui m’indiquait que youpi, ce soir, j’allais surtout manger du pain avec du beurre. Parce que même avec des parents qui te répètent « Mais goûtes un peu au lieu de faire ta forte tête », quand il y a un aliment que tu n’aimes pas, tu n’aimes pas.
Aujourd’hui, mon gout a bien changé : j’adore les poireaux, je croque dans les endives à pleine dents et je savoure les branches de céleri. On m’aurait dit ça il y a dix ans, j’aurais franchement rigolé. (la maturité, tout ça :p)

Il n’empêche qu’aujourd’hui, je fais de la soupe un peu comme ma mère avec des poireaux dedans. C’est ce que j’appelle ma soupe de l’hiver avec tout plein de légumes de saison dedans.

Pour faire de la soupe archi basique il faut
de la pomme de terre
de la carotte
du navet
du poireaux
de l’oignon
un kubor
du sel
du poivre
de l’eau
du temps

Voilà.

Soupe pour les nuls

Moi j’aime bien la soupe avec des morceaux, la soupe moulinée ou il ne faut pas mâcher, ça me perturbe… J’épluche donc tout ça, je coupe en cubes, et je mets le tout dans une casserole et je rajoute de l’eau à hauteur (comprendre qu’une fois que l’eau commence à faire flotter les légumes on arrête d’en mettre, voir même on arrête même un peu avant).
Si vous aimez la soupe mouliné, il est possible qu’elle soit très épaisse pour cause de ne pas assez d’eau. Du coup, il vaut mieux rajouter un peu d’eau pour que la texture soit à votre gout!

Et du coup, dans la série Soupe de l’hiver, j’ai aussi une courge butternut qui m’attend depuis un petit moment, et qu’il va bien falloir que je cuisine. A part de la soupe, je me demande bien ce que je pourrais en faire : des idées?

Mes outils pour un blog joli…

Je suis une fille qui blogue depuis plus 8 ans.

Ce qui fait en temps Internet, l’équivalent du jurassique (l’époque des dinosaures quoi ^^).

<3 INTERNET <3

J’ai essayé plusieurs plateformes de blog avant de trouver chaussures à mon pied : 20six, blogger, dotclear et puis finalement je me suis posée chez WordPress… Au final, j’ai pu tester plein de choses : mon blog est un environnement de beta test permanent (ce qui fait que parfois, je perds des données, parce que je n’ai pas fait de sauvegardes assez régulières alors qu’on nous le répète bien assez souvent : la sauvegarde, c’est la vie!) Mais dans mon univers pro, c’est aussi un moyen très pragmatique de tester des choses, des applications ou des nouvelles fonctionnalités. En allant mettre les mains dans le code, c’est aussi une manière de comprendre le langage propre au web (je rappelle qu’à la base, j’ai fait des études de lettres). J’aime bien bricoler dans la vraie vie, j’aime bien bricoler le virtuel aussi! La théorie, c’est bien, la pratique, c’est mieux!

the-internet-is-everything

En général, passé un an, j’ai envie de refaire le papier peint de mon blog. Pour éviter de tout casser ici, j’utilise un outil qui me permet d’installer WordPress en local (comprendre sur mon ordinateur) avec un système qui génère une base de données (là ou est hébergé tout le texte). Ça me permet de tout tester, de mettre une barre à gauche, du rose à un endroit et du bleu à un autre et d’essayer d’ajouter de la police jolie à certains endroits ou de tout crasher pour tout recommencer. ^^
Cet outil, c’est MAMP (Mamp pour Mac, et Wamp pour Windows).
Le tutoriel pour tout comprendre, c’est par ici.
Le logiciel se télécharge ici.

Pour celles qui veulent un truc tout fait, il est possible d’acheter des thèmes trop beaux sur Mojo Themes. Mais attention, il faut s’y connaitre un tant soit peu en CSS (les feuilles de styles) pour pouvoir personnaliser le thème qui vous plairait (mais qui serait sans doute mieux avec la colonne à gauche… :p

Pour avoir de jolies typos, il y a plusieurs endroits ou je vais faire mes courses.
Il y a une palanquée de polices gratuites sur DaFont. Les polices sont libres d’utilisation pour un usage non commercial.
Mais j’avoue une tendresse particulière pour MyFonts.
C’est de là que vient celle que j’utilise régulièrement sur ce blog : Mr Moustache. Oui, j’ai acheté cette police pour avoir quelque chose qui me plaisait vraiment. Parce qu’effectivement, pour ce blog, je dépense de l’argent (c’est un peu comme mon deuxième chez moi cet endroit, il faut bien que je le décore à mon goût!)

Pour pouvoir faire des bannières pas moches, j’utilise Photoshop, ou alors Gimp, ou alors Paint qui est gratuit et plus simple d’utilisation.
Et si j’ai envie de changer de couleurs, je vais sur kuler pour choisir une palette de couleurs qui vont bien ensemble.
Pour des fonds élégants, je vais sur Subtle Patterns.

kulerElle ne sent pas l’été cette palette de couleurs?

Pour les statistiques de mon blog (parce que je suis curieuse et que je n’ai pas envie de me contenter des stats fournies par WordPress), j’ai un compte Google analytics. Et pour optimiser tout ça, j’essaie d’utiliser WordPress SEO par Yoast. (Bon, c’est pas encore ça, mais je tente de m’améliorer question référencement naturel)…

Dans le même genre (et pour celles qui sont en fonctions avancées ;) ), le google webmaster tool est un support très intéressant pour vous aider à repérer les pages manquantes (les fameuses 404 et les passer en redirection, les 301), ou encore sur la partie des développeurs, vous pourrez connaître les pages à améliorer en terme de vitesse de chargement : les pages qui mettent trop de temps à s’afficher font fuir les internautes!

Je jette un oeil régulièrement à WordPress Channel et Geekeries pour me tenir au courant des applications intéressantes à utiliser pour cette plateforme.

Oui, blogguer, ça prend du temps, surtout quand on s’intéresse aussi à la partie technique du « Comment fonctionne cet outil formidable qu’est WordPress? »

Voilà, vous avez tout le week end pour le temps d’aller fouiller dans tout ça! Interrogation écrite lundi matin ^^

(et si certaines choses sont trop compliquées, je peux toujours essayer de vous expliquer, mais c’est pas dit que j’y arrive forcément, je suis en mode amatrice éclairée sur certains sujets, je ne serais pas forcément la plus pédagogue, mais je peux tenter :))

Bienvenue en 1940…

Lundi soir, tard, après avoir regardé Top Chef (et avoir eu faim toute la soirée), je suis tombée sur une pub qui m’a TRES fortement agacée et surfant sur l’inquiétude féminine générale sur les contraceptions et plus précisément sur le moniteur de contraception ClearBlue qui ; détourné de sa fonction première ; à savoir quand avoir des rapports sexuels pour optimiser la procréation ; devient un outil qui te dit quand ne pas avoir de les relations sexuelles pour éviter d’être enceinte. (et impossible de mettre la main dessus, c’est rageant).

Ou comment le marketing de chez ClearBlue a tout compris à la crainte des françaises avec ces histoires de pilules de 3ème et 4ème génération.

Moi ça me gêne beaucoup. Beaucoup. Beaucoup cette ode à la méthode naturelle (ou méthode Ogino). Et je ne suis la seule que ça gêne. Déjà parce que certaines ne vont pas le maitriser et que cela va générer forcément des grossesses non désirées, et que ça implique aussi que c’est ceinture pendant les périodes dites de fertilité.

A quoi ça sert d’avoir inventé la pilule si tu ne peux plus jouir de ton corps quand tu veux?

Certaines vont me dire « Non, mais on n’est pas des animaux, on peut se contrôler un peu quoi » Oui sans doute, mais à priori, le sexe, ça ne sera pas toute ma vie, et ça n’est pas quand je serais vieille que je pourrais en profiter, alors j’en profite maintenant. Je suppose que c’est sans doute plus simple à gérer quand tu es avec la même personne depuis 15 ans, que tu as déjà eu des enfants et que la contraception ça te saoule. Ça se sont des arguments que je conçois, qui me paraissent même bien, dans ce contexte en particulier. Mais le jour ou ça sera mon cas, je me collerais un stérilet fissa, parce que la méthode naturelle, perso, ça sera non seulement frustrant, mais c’est surtout le meilleur moyen de se retrouver avec une grossesse non désirée…

choisir-sa-contraception

Chacune fait ce qu’elle veut avec son cul, et trouver le contraceptif parfait, c’est galère (j’ai tenté l’anneau, les patchs, les pilules, je n’ai pas encore trouvé celle qui me convient parfaitement, même si la capote reste une valeur sûre). Mais lire également qu’utiliser la méthode naturelle quand c’est bien fait c’est aussi fiable qu’une pilule, ça me fait bondir : on ne peut pas écrire ce genre de trucs, je trouve ça franchement irresponsable, surtout si des gamines tombent sur ce genre de texte.

Et pour revenir sur la présentation du moniteur de Clearblue, il est d’ailleurs bien écrit « cependant si une grossesse est totalement inacceptable pour vous, alors vous ne devriez pas utiliser cette méthode. » Voilà, donc on te vend un truc, mais attention, c’est quand même pas très fiable.

Sur les site de « Choisir sa contraception« , il est clairement indiqué que « leur efficacité est très variable (jusqu’à 20 % d’échecs) », c’est dire si cela ne doit pas être considéré comme une contraception.

Je sais que dans un monde magique, on n’aurait pas besoin de la pilule, et on n’aurait pas non plus de SPM (Syndrome Pre-Menstruel) relous, mais j’avoue, la pilule est pour moi un confort au quotidien sur lequel je me repose et je suis bien contente de l’avoir! (et j’avoue que je ne sais pas du tout comment celles qui pratiquent la méthode naturelle font pour gérer, perso, étant du genre bordélique, ça a 100% de risque de ne pas marcher avec moi, du coup je ne tente pas! :) )

L’invitation au mariage (ou la mission de la Robe!)

Cette année, ma cousine a décidé de se marier. Et j’en suis ravie. Toute la famille va être réunie au mois de mai, je vais revoir mes cousins berlinois et tous les autres, ceux la même avec qui je faisais des bêtises quand j’étais petite, et on fera des blagues aux tontons (qui ne sont pas les derniers pour faire des blagues de potache), et je pense qu’on va passer 48h à ne faire que rigoler. Au final, on sera sans doute un peu fatigué, mais on sera surtout heureux d’avoir pu être à nouveau tous réunis et on repartira avec de nouveaux souvenirs!

Mais un mariage, c’est surtout trouver une robe digne de ce nom (et des chaussures aussi, tant qu’à faire ^^) (et là, je tape dans mes mains comme une petite fille de 5 ans parce que je vais faire du shooppiinngggg :))

Après un premier tour sur le net, les robes qui me plaisent atteignent tout de suite 250€, ce qui est bien trop cher pour une robe que je ne mettrais pas souvent…

Ou alors je pourrais céder pour ces robes très distinguées… robe de soirée(oui, j’avoue la mise en scène me fait mourir de rire…)

 Mais soyons sérieuses un moment. Pour une robe de mariage, vu que je ne vais pas dans une famille royale, et qu’on est plutôt « normaux » chez nous, on se contentera d’une robe pas trop classique mais qui fasse mariage (en tout cas pas comme celle au dessus en tout cas). On peut aussi se permettre des trucs qui sortent de l’ordinaire, c’est un mariage, profitons en! (enfin, en même temps, on peut tout se permettre mais c’est clair qu’on ne mettra pas un short et un débardeur comme elle si on va à un mariage qui se passe dans une église)…

Du coup, Asos est en passe de devenir mon fournisseur favori de choses jolies, et pouf juste ce qu’il faut pour l’occasion. ^^

Robe-little-mistressLittle Misstress et … Little Misstress!

 Ou alors chez Mango, il y a du violet, et vu que j’en ai marre de porter du noir au mariage (parce que le noir, c’est classe), je me dis que c’est le moment de se permettre de faire passer des tests de daltonisme aux invités avec ces robes hautes en couleur ^^

Robe violetteMango et A Wear chez Asos

Et puis quelques robes moulmoul pour l’occasion aussi, tant qu’à faire (on va à un mariage ou pas? :p )

robe-moulanteUne robe Lipsy à gauche et une robe Mango à droite

Avec un mariage qui a lieu en mai, je crois que j’ai largement le temps pour trouver une robe digne de ce nom d’ici là.

Et si vous avez des liens pour trouver des robes jolies, pas trop chères, je suis TRES preneuse :)