Un week end à Genève…

Il y a 10 jours, j’ai passé un week end à Genève, le temps d’y découvrir  sa douceur de vivre, ses parcs, son lac et sa fondue. Un peu plus de 2 jours avec ma chère balbc qui a joué les guides touristiques, me promenant dans la ville, me faisant découvrir les coins qu’elle avait testé et approuvé.
Genève est une ville que je ne connais pas du tout. Même si j’ai du y mettre les pieds une fois quand j’étais petite avec mes parents et je n’en ai strictement rien retenu, si ce n’est qu’on y faisait du chocolat.
La ville est un peu particulière, pas vraiment jolie, avec des bâtiments « Playmobil ». La pierre du coin servant à la construction des anciens bâtiments donne l’impression qu’on est dans une ville fausse, faite avec du stuc, un peu comme si on était à Disneyland ( je sens que je ne vais pas me faire des amis chez les lecteurs Helvètes, mais oui, quand on vit à Paris, on a tout de suite des critères assez élevés :) #chauvinisme ). Par contre, la vieille ville est un concentré de choses mignonnes qui vaut le détour et la qualité de vie, c’est carrément autre chose que Paris !

Mais ce qui m’a surtout frappé à Genève c’est la sensation d’espace :  il y a je ne sais combien de parcs dans cette ville et il n’y a pas un seul endroit ou les gens sont tassés. A titre de comparaison, rappelons le parc des buttes Chaumont bondé dès qu’il y a 3 rayons de soleil à Paris, la preuve en image

Geneve(eh bah ouais, j’ai réussi sans le vouloir à prendre les photos presque parfaites pour faire un gif !)

Si il y a une seule adresse à retenir à Genève pour manger de la fondue, c’est sans aucun doute le Café du soleil. Je suis ressortie du restaurant toute remplie de fromage et de vin blanc, telle une petite outre pleine de bonnes choses. [Lire plus...]

Un dimanche à Paris : la Cité Lemercier…

Dans une rue perpendiculaire à la mienne se cache une cité dont les portes sont souvent fermées et ou se trouve une petite impasse exclusivement piétonne. Pour avoir jeté un œil derrière ce grand portail vert, je savais que le lieu avait l’air particulièrement calme, joli, arboré et qu’il méritait sans doute un peu de patience pour voir ce qu’il s’y avait au dleà …
C’est une impasse un peu moins jolie que la Cité des Fleurs (si vous passez vers l’Avenue de Clichy, il vaut mieux sans doute y aller l’été pour profiter des arbres et des fleurs donc ^^) mais elle un gros avantage que j’ai découvert sur place : au numéro 11 a vécu Jacques Brel. Et moi, Jacques, je l’aime beaucoup.

paris-cite-lermercier-une

[Lire plus...]

Dépoussierer l’Inde…

Voilà.
J’ai profité de ce 15 aout pour mettre à jour mes articles sur l’Inde et surtout les photos (à la bonne taille), j’ai ajouté des photos qui n’étaient pas présentes sur flickr.
Et c’est là que je me rends compte que j’étais vraiment très exigeante avec les photos que je prenais il y a encore 3 ans. Aujourd’hui, on ne va pas dire que je m’en fous, mais même si la photo est floue mais que le sujet est chouette, je la publie quand même… (vous aurez compris que dans le tas, il y a de la photo un peu floue, voire surexposée, mais c’est pas bien grave hein ^^)

Du coup je vous offre du RAB de photos dépaysantes sur les 5 billets contant mon périple Indien. Et plus je les regarde, et plus j’ai envie de remettre les pieds sur ce semi continent tant l’aventure m’a plu : tous mes sens étaient chamboulés! Entre les nouvelles odeurs, les nouvelles saveurs, les nouveaux bruits, et des couleurs partout, ça met vos sens, sens dessus dessous! Et c’est une expérience inoubliable! (la preuve j’en parle encore 3 ans après!)

Par contre, je lis à gauche et à droite des expériences hyper négatives sur les voyages la bas quand on est une femme. Quand j’y étais, (la région du Kerala et du Tamil Nadu) je n’ai jamais ressenti d’insistance ou de gens relous ou de mecs chelous (excepté la fois on ou est partie à 4 nanas dans une ruelle pour acheter du whisly indien). A part ça, je n’ai jamais ressenti la moindre gêne, la moindre lourdeur ou autre (enfin rien de pire qu’à Paris en fait). Cela peut venir du fait que nous étions en groupe, et la région dans laquelle nous étions également…

inde-coonoor-singe-chute

[Lire plus...]