Photo Voyage

Kanazawa, la petite Kyoto

By
on
9 septembre 2019

Kanazawa clôture notre périple dans les alpes japonaises. Nous avions déjà visité Matsumoto, Takayama et nous attendions à un nombre plus important de touristes au vu de la ville, et pourtant, nous avons été assez épargnés… Et Kanazawa nous a immédiatement plu : à peine sorti de la gare, nous étions face à un gigantesque torii qui s’avère en fait la représentation stylisée de 2 tambours japonais. Ce « Tsuzumi Gate » mélange imposant d’acier et de bois et oeuvre de l’architecte Ryuzo Shirae est mitraillé sous toutes ses coutures autant par les touristes que par les japonais. La preuve, juste en dessous

Kanazawa est la préfecture de la région d’Ishikawa, elle est surnommé le « marécage de l’or » (d’ailleurs, c’est dans cette ville que j’ai dégusté pour la première fois de ma vie, une glace recouverte de feuille d’or #blingfood) C’est surtout un bijou de concentré de bâtiments de l’époque féodale : parce qu’elle fut longtemps mal desservie en train (le Shinkansen, alias le TGV japonais y est arrivé en 2015), elle est une des villes les mieux préservées de la période Edo. On y trouve les restes d’un château immaculé, un quartier des geishas avec ses maisons de bois, un jardin fabuleux, une rue anciennement occupée par les samouraïs, un marché coloré et bien sûr, plein de choses exquises à manger !

Le Château de Kanazawa

Le Château de Kanazawa, gratuit, est composé d’un grand bâtiment principal, tout blanc, très beau, très bien restauré puisqu’il a malheureusement brûlé de nombreuses fois. On peut également voir un entrepôt un peu excentré. Mais je vous conseille surtout d’y rentrer en passant par le jardin au pied du Château (ou vous aurez peut être l’occasion d’apercevoir un aigle ou approchant parce que je ne suis pas très douée en ornithologie). Vous passerez par une superbe porte qui vous plongera dans le japon médiéval.
(Apercevrez-vous Jason, le petit nom que nous avons donné à ce jeune rapace dans les photos ci-dessous ? )

Le Château de Kanazawa 
Les accès de certains bâtiments sont payant, mais on peut largement faire le tour 
sans débourser un Yen :) 
Toutes les informations sont disponibles ici.

Nous avons encore croisé plein d’écoliers et d’écolières : la période fin mai début juin correspondrait aux voyages scolaires de fin d’année dans les écoles primaires et collèges (ou leurs équivalents français). Nous avons croisé des enfants avec leurs uniformes scolaires dans toutes les villes que nous avons parcouru, la plupart avec leur plan à la main, en groupe et en autonomie puisqu’il n’y avait que très rarement des adultes avec eux. Et c’était très souvent la même configuration : soit des groupes de garçons, soit des groupes de filles, soit une parité totale, à savoir 3 filles et 3 garçons…
J’ai souvent vu de jeunes enfants (4-5 ans) aller à l’école ou en revenir seul et ici, ça ne pose de problèmes à personne, il semble que ce soit même tout à fait normal…

Le Jardin Kenruko-en

Et puis, à côté du château de Kanazawa, il y a l’un des trois plus beaux jardins du Japon : le Jardin Kenruko-en. Nous y avons passé quelques heures à déambuler à travers 10 hectares de verdure et plus de 160 espèces de plantes et d’arbres… On a marché parmi des allées de pins, d’érables, de petits étangs plein de carpes koï, de jolies cascades, à voir des couples en habits traditionnels prendre la pose avec leur famille et une photographe dédiée, et des pentes toutes moussues digne d’un animé de Miyazaki, ou encore ce ruisseau avec plein d’iris et son pont que n’aurait pas renié Claude Monet…

Chaque zone est travaillée, la nature y est domptée pour créer des tableaux d’une précision millimétrée. Tout semble pensé, étudié, agencé pour créer des atmosphères sereines et qui prête à la contemplation. On a envie de s’asseoir et regarder les plantes pousser… On a pu voir s’activer ces petites mains et leurs couteaux grâce à qui nous pouvions admirer ces décors. Un à un, elles retiraient avec leur couteaux, les brins d’herbes un peu anarchistes qui souhaitaient apporter dans une tentative désespérée, un peu de punk à ces scènes : on est au Japon, l’uniformité avant tout, rien ne doit dépasser !

Le jardin Kenroku-en
310 ¥ pour les adultes, 100 ¥ pour les enfants 
Toutes les informations sont disponibles sur le site officiel ici.

Et de l’autre côté du jardin se trouve le petit temple d’Ishiura Shrine. Plein de petits papier à pois et des plaquettes en bois, les « Ema » y sont accrochés. Ces plaquettes de bois sur lesquelles on écrit ses souhaits pour l’année en espérant bien sûr qu’ils se réaliseront ! J’en ai vue plein, tous hyper jolis, j’ai été tenté d’en ramener mais régulièrement, on se posait la question : « Mais qu’est ce qu’on en fera chez nous ? » et quand la réponse est souvent « Rien », on le reposait (ça nous a permis de garder de la place pour des choses plus importantes, comme de la nourriture par exemple :p )

Et bien sûr avec toutes ses promenades, on a fini par manger ! Je ne saurais que trop vous conseiller d’aller faire un tour à l’Omicho Market : c’est le lieu parfait pour ça ! Vous trouverez plein d’étals colorés avec des fruits, des légumes, des poissons, des crustacés, des coquillages, et même des préparation de curry rice
Après avoir cherché un restaurant ou manger, on a choisi Mori Mori : LE restaurant de poisson cru le plus en vue du marché. L’attente peut être longue, tellement qu’ils ont installé des bancs permettant aux gens de patienter. L’attente prévue pour nous était d’un heure, on a plutôt pris le parti d’aller se promener à travers les différents étals au lieu de rester assis. Et on en a profité pour acheter des graines de potiron japonais, le Kabotcha (on les plantera l’année prochaine )

Le marché Omicho

On y trouve également des huitres ENORMES : aussi grosses qu’un steack, impossible de manger un truc aussi gros, et je n’ai même pas tenté d’en acheter, j’étais un peu rebutée à l’idée de manger un truc aussi gigantesque

On y est repassé le lendemain pour acheter des croquettes chez Diamond, et les manger sur les bancs du jardin du Château de Kanazawa. Y’a pire comme endroit pour pique niquer !

Et le petit plateau tournant de chez Mori Mori ou on choisit nos sushis et c’était une première pour moi !

Omi-cho Market
50 Kamiomicho, 
Kanazawa, 
Ishikawa 920-0905
Ouvert tous les jours de 09h00 à 17h00 
Accès gratuit 

Le quartier des Geishas : Higashi Chaya

Kanazawa est surnommé la petite Kyoto : la ville propose comme sa grande voisine des quartiers de maison de thé, ou de geishas. Et surtout, ces quartiers étaient vraiment moins bondés qu’à Gion : LE quartier des geishas à Kyoto.

Higashi Chaya est le premier quartier qu’on a visité : une ambiance feutrée, calme, avec de nombreuses maisons de bois. Quelques touristes asiatiques et occidentaux, quelques couples en habits traditionnels également et deux ou trois groupes d’écoliers qui déambulaient ça et là dans les petites rues…

Il y avait également de très nombreux nids d’hirondelles pour mon plus grand plaisir (on en voit rarement à Paris ) Et c’était vraiment charmant : on pouvait observer les vols des parents venir nourrir les petits, avec leur bec qui s’ouvraient tellement grand qu’ils auraient pu avaler 14 larves en même temps :D.

Ça nous a tellement plu qu’on a parcouru toutes les rues du quartier : les parallèles, les perpendiculaires et on a mangé les meilleurs pancakes de ma vie ! (en photo, un peu plus bas )

Manger des fluffy pancakes au Café Tamon

Et mon cher et tendre a trouvé une adresse de Pancakes au bout d’une rue : le café Tamon qui proposait des fluffy pancakes. De petites choses moelleuses et douces comme des nuages, avec un thé matcha glacé, c’était parfait. Et surtout très copieux. Nous étions parti pour tester aussi ceux avec des oeufs bénédictes (une de mes passions) mais c’était vraiment trop, on était calés pour le reste de la journée.

Café Tamon 
1 Chome-27-7 Higashiyama, 
Kanazawa, 
Ishikawa 920-0831
Ouvert tous les jours de 09h à 18h
Compter environ 10-12€ (1280 ¥) pour une assiette copieuse de 3 Pancakes ! 

Le quartier Samouraï : Nagamachi

Nous avons été nous promener dans les rues du quartier Nagamachi, qui était un ancien quartier de samouraïs. Il y avait très peu de monde dans ces ruelles bordées de murs beiges rendant l’ensemble harmonieux et comme la plupart des anciens quartiers, cet endroit respirait la serénité (même si les activités du coin ne l’étaient pas forcément, sereine :p )

Alors non, nous n’avons aperçu aucun samouraïs, mais il y a un musée dédié niché dans une de ces grandes maisonnées…

Et puis la beauté de cette image qui s’est imposée : j’aime tellement cette image que c’est devenu le fond d’écran de mon smartphone

Ou manger : Iwashigumi

Pas loin de notre hôtel, nous avons été diné chez Iwashigumi, un restaurant dont la spécialité est la sardine. Nous avons pris un menu proposant 6 plats autour de la sardine… Et nous n’avons pas été déçu : de la sardine grillé entière (vraiment entière, non vidée quoi), en sushi, en bouillon, bref, sous toutes ses formes et ce fut un régal de bout en bout. Une mention particulière pour la sardine servie sous forme de bouillon avec des morceaux entiers de poisson qui étaient fermes et fondants en même temps, une prouesse culinaire en terme de texture que je n’ai pas encore retrouvé depuis…

Et attention absolument adorable, à la fin du repas, on nous a tendu un questionnaire à remplir en indiquant également notre adresse. Avec mes quelques rudiments de japonais, j’ai tracé un « arigato gozaimasu » (merci beaucoup en japonais : ?????????? ) tremblotant et ils avaient l’air ravis de ma tentative, et pour me remercier (ou m’encourager ou me demander d’arrêter :p ) ils nous ont offert 2 paquets de préparation de curry rice. Et c’est bien la première fois qu’on nous offre un cadeau dans un restaurant. Et double cadeau, 15 jours plus tard après notre retour en France, nous recevions une carte postale de la part du restaurant nous remerciant de notre venue. C’était une manière parfaite de continuer à faire vivre notre voyage

Iwashigumi 
1 Chome-7-13 Katamachi, 
Kanazawa, 
Ishikawa 920-0981
Ouvert uniquement le soir de 17h à 22h sauf le dimanche
Compter 3000 Yen (environ 25-30€) pour le menu en 6 plats 

Le quartier des Geishas : Kazue-machi Chaya

Dernière promenade dans un des 3 quartiers des maisons de thé, le quartier Kazue-machi qui longe la rivière Asano. Il n’y a que quelques maisons et deux ou trois petites ruelles absolument désertes mais nous avons eu la chance d’entendre quelqu’un s’exercer au shamisen, une guitare japonaise à 3 cordes. L’air était joli malgré 2 ou 3 fausses notes mais c’était un petit moment de grâce malgré tout… (et je n’ai pas pu m’empêcher de faire l’andouille avec une lanterne)

Manger des gaufres épi chez Warutsu

Et pour finir, pendant une après midi pluvieuse, on a été se poser dans un centre commercial face au marché Omicho et j’ai découvert cette chose fabuleuse : des gaufres en forme d’épi. Qui étaient délicieuses et parfaites avec un thé matcha (je me suis découvert une passion, le thé matcha est délicieux)
Et alors que je pensais avoir découvert quelque chose, ma mère m’a remis très vite les pieds sur terre en me disant que ça existait aussi en France, en tout cas à Toulouse, à la Halle de la Machine : le petit stand face à l’entrée des lieux en vendait aussi. Répond à ça le Japon

Warutsu 
1 Fukuromachi, 
Kanazawa, 
Ishikawa 920-0909
Ouvert tous les jours de 10h à 19h
Compter entre 250¥ et 300¥ (2-3€) pour une gaufre épi

Prochaine étape ! Kyoto o//

TAGS
RELATED POSTS

Laissez votre commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez Larcenette
Paris, France

Hello, bienvenue sur le blog de Larcenette. Dans la vraie vie, je m'appelle Sophie, j'ai 40 ans et ça fait plus de 15 ans que j'habite Paris. J'aime voyager, manger et découvrir de nouvelles saveurs et j'aime prendre des photos de tout et n'importe quoi ! :)

J’ai écrit ça aussi
Le tricot solidaire vous attend !
Mes adresses préférées à Paris
Mes derniers tweets
  • Je ne vois pas du tout ou est le problème. (Elle aurait grandi dans le nord, elle ne verrait pas le problème non pl… https://t.co/BNcqfgsgso

    Tweeted on 01:29 PM Jan 14

  • Demain, je fais un truc que j’avais un peu complètement oublié : je vais au bureau (ça me met en joie, y’aura sans… https://t.co/Rbgck0HBwk

    Tweeted on 09:44 AM Jan 13