Photo Voyage

Que faire à Londres pour un week end de 4 jours

By
on
13 janvier 2020

Si je connaissais déjà un peu la ville pour y être allée quand j’avais 20 ans et que j’y retourne de manière assez régulière pour le travail, je me rends compte que je ne connais peu la capitale anglaise ou très mal.

J’ai donc décidé d’y remédier et de faire un voyage solo en octobre comme pour Lisbonne : Partir à Londres avec ma valise, mon appareil photo et découvrir la ville comme si c’était la première fois !

J’ai zappé certains lieux touristiques comme Buckingham Palace, le Tower Bridge le parlement ou Big Ben : je les avais déjà fait lors de mon premier périple et quand on les a vu une fois, je ne suis pas sûre qu’il y ait un quelconque intérêt d’y retourner (mais ça reste mon avis tout personnel )

Qu’est ce qu’on visite ?

Les musées !

Spécificité anglaise : les musées sont gratuits mais de nombreuses grosses tirelires sont présentes à l’entrée et à la sortie pour vous inciter d’effectuer un don (j’ai donné 5£ en moyenne et plus pour le musée d’histoire naturelle qui est absolument génial ! ) Seules les expositions temporaires sont payantes. Et quand je fais un bilan, je me rends compte que j’y ai passé une majeure partie de mon temps lors de mon séjour.

Petit rappel : les musées sont bondés dès qu’il pleut un peu. N’hésitez pas à anticiper si vous n’êtes pas très à l’aise dès qu’il y a de la foule (genre comme moi quoi )

Le Musée d’Histoire Naturelle

Dire que j’ai adoré ce musée serait un euphémisme. Je l’ai trouvé génial, beau, avec des salles et des pièces complètement folles. J’avais envie de dévaliser la boutique du musée, de revenir avec des tee shirts arborant le visage de Darwin et de rapporter plein d’autres choses qui ne servaient à rien mais qui étaient trop cool. Du coup, j’ai juste ramené un magnet en souvenir

J’ai adoré la salle des roches et des gemmes, avec tout au fond, une chambre forte qui héberge la collection de pierres précieuses. L’expo pour les enfants (et les grands) sur les dinosaures est super chouette (coup de coeur pour cette petite fille qui regarde le T rex animé et qui demande à son accompagnatrice si il est vivant ). Les animaux empaillés me perturbent toujours autant. En revanche, le squelette géant de baleine est une pièce qui impose le respect et on se sent vraiment tout petit face à sa taille.

Ce musée rentre dans mon top 10 de mes musées préférés ! Et, petite cerise sur le gâteau, ils préparent une exposition sur les animaux fantastiques au printemps 2020 !

Le Victoria et Albert Museum

Face au Musée d’Histoire Naturelle, vous trouverez le Musée de Victoria et Albert. Le bâtiment est beau, le restaurant est vraiment classe, le jardin intérieur vaut le détour. J’ai pu me promener dans l’aile japonaise (on ne se refait pas) et ils ont des collections à voir comme les colonnes de Trajan ou les vitraux médiévaux.

Le British Museum

Le musée est assez bien fichu : avec un plan, vous pouvez accéder aux pièces majeures du Musée selon le temps que vous pouvez lui consacrer. En une heure, vous pouvez aller la Pierre de Rosette, les lions assyriens, les principales pièces égyptiennes, les géants de l’ile de Pâques, l’aile grecque, bref, ce plan est idéal si vous avez peu de temps et vous permet d’aller à l’essentiel !

La National Gallery

Face à Trafalgar Square (qui était occupé par des manifestants et activistes d’Extinction rebellion avec des tentes et des drapeaux), vous trouverez la National Gallery : un musée plein d’oeuvres d’artistes majeurs de 1200 à 1900. On y trouve des peintres français : Cézanne, Seurat (que j’aime ses tableaux pointilliste), Monet, Renoir ou Ingres, les tableaux plein de brouillard de Turner, les hollandais Vermeer, Rembrant ou Van Gogh, les italiens Canaletto, Michelangelo ou Raphael…
Comme le British Museum, le plan vous indique les 30 oeuvres majeures à voir si vous avez peu de temps.

Le Tate Modern

J’y suis rentrée un peu par hasard parce que le bâtiment m’intriguait et qu’il y avait accès à une terrasse tout en haut offrant une jolie vue sur la passerelle du millénaire et la Tamise. Je me suis un peu perdue dans les expos, mais on ne va pas se mentir, moi et l’art contemporain/moderne, on souffre d’incompréhension

L’Opéra de Londres

Pendant un après midi pluvieux, j’ai fait une visite guidée de l’Opéra de Londres. On y apprend plusieurs choses : qu’il y a un fantôme présent (mais à priori à Londres, chaque vieux bâtiment possède son fantôme), qu’on doit la Pêche Melba a l’une des chanteuses soprano de l’Opéra : Nellie Melba, que deux bâtiments sont réunis pour composer l’Opéra (dont cette fabuleuse verrière). On découvre la rénovation de l’Opéra qui s’intègre dans les nouveaux usages : il y a un restaurant à l’arrière et un espace de coworking qui s’ouvrent sur Covent Garden, c’est trop joli. La visite dure environ 1h, elle est en anglais, mais c’est assez accessible et ça coute 12,50 £.

Royal Opera House
Bow Street, London, WC2E 9DD
12,50£ la visite d'une heure environ, en anglais

Les jolis quartiers !

Dans une ville comme Londres, il y a des quartiers ou se promener quelques heures est une bonne idée. J’ai beaucoup aimé Shoreditch, et Notting Hill est assez chouette si on sort de la rue principale et touristique. J’ai traversé rapidement Soho un soir de comédie musicale pour rejoindre le métro et j’ai découvert un quartier que je ne connaissais pas et que j’ai ajouté dans ma to do pour ma prochaine visite.

China Town

Le quartier de China Town s’étend sur quelques rues et est une ville dans la ville qui dépayse instantanément. On trouve de nombreuses boutiques, épiceries et restaurants. J’ai acheté un gâteau de lune à la pâte de haricot rouge dans l’un d’eux. On y trouve parfois des touristes qui prennent des poses un peu spéciales pour faire leur photo

Neal’s Yard, dans les environs de Covent Garden, mais pas très loin de China Town est un ensemble de trois petites allées piétonnes vraiment adorables et qui vous sort du tumulte de la ville. Il y a quelques tables en terrasses ou se poser pour profiter des lieux.

Shoredicth et Old Spitalfields

Bon et bien, moi qui suis archi fan de street art, j’ai tellement été comblée par ce quartier ! Ajoutez à ça des ruelles qui ont encore gardé leur jus, un marché victorien couvert, je décrète l’est de Londres mon coin favori :p

Dans les rues Princelet et Puma court, juste avant d’arriver sur le Old Spitafields Market, on peut voir plein de vieilles façades et une jolie ruelle

Et si vous descendez la rue Bishopsgate vers la Tamise, vous tomberez sur le Leadenhall Market, vous pourrez aussi en profiter pour découvrir le Quartier d’affaires de la City.

Et si vous traversez le London bridge, vous tomberez sur le Borough Market. Marché alimentaire assez foufou situé dans des voûtes sous le rail du métro et du train, des spécialités anglaises et d’autres pays européens. J’y ai goûté les doughnuts fourrés (qui sont des beignets hein) de chez Bakery Ahead. Je vous les conseille très fortement ! Le praliné est dingo !

Notting Hill

Quartier touristique qui ne désemplit pas depuis le film avec Julia Roberts et Hugh Grant, les lieux sont assez mignons dès qu’on sort de l’artère principale.

Je me suis posée au Butter Bakery pour prendre un goûter, et il semble que c’était le spot des travailleuses freelance : 4 jeunes femmes y étaient posées avec leur ordi

Au croisement d’All Saint Roads et de Saint Lukes Mews, je suis tombée sur plein de petites maisons colorées. La rue Saint Lukes Mews est vraiment adorable ! Tellement que 2 blogueuses mode / influenceuses se prenaient en photo devant ces petites maisons.

Hyde Park

Après ma visite du Museum d’histoire naturelle et du Victoria & Albert Museum, j’ai traversé Hyde Park pour rejoindre Notting Hill. Je savais que les parcs anglais étaient grands, mais il fallait que je les pratique pour m’en rendre vraiment compte. Franchement, c’est un royaume pour les promeneurs, cyclistes et joggeurs. Il y a des écureuils qui gambadent un peu partout. C’était aussi la journée des écoliers : il y avait plein de petits qui courraient partout avec leur petit gilet jaune, ou qui goûtaient sous les arbres. Gros level de mignonceté.

Qu’est ce qu’on mange ?

Des brunchs !

L’Angleterre est la terre promise des petits déjeuners qui vous cale toute la journée. J’avais prévu de faire un breakfast / brunch chaque jour de mon séjour londonien et j’ai réussi à tenir mon rythme
J’ai choisi les restaurants en fonction des activités de la journée et j’ai découvert quelques adresses assez chouettes !

Attention : il faut souvent se présenter avant une certaine heure pour bénéficier du petit déjeuner. N’hésitez pas à vérifier pour être sûr de ne pas louper ce que vous aviez repéré.

J’ai découvert la chaîne Breakfast club qui sert plein de petits déjeuners (par contre, tous ne se valent pas, c’est un peu la roulette russe). N’hésitez pas à réserver, il semble que ce soit souvent blindé et qu’il y ait toujours la queue. Comme j’étais seule, j’étais facile à caser, j’ai mangé au comptoir un brunch végétarien énorme (je n’ai pas su le finir). L’intérieur ressemble à un diner tendance déco des années 90 assez cool.

Dans le même genre, mais un peu plus raffiné, Bill’s fait aussi des petits déjeuners assez complets qui vous cale pour toute la journée. La décoration y est plus raffiné. Celui de Clink Street avait opté pour une décoration nature élégante : papier peint végétaux et canapé vert.

Avant d’aller visiter le muséum d’histoire naturelle, je suis allée manger un petit déjeuner chez Muriel’s kitchen. Ce fut sans doute l’un des meilleurs petits déjeuners que j’ai pu manger à Londres : des oeufs pochés avec du saumon fumé

Et le dernier, c’était Half cup, avant de prendre le train pour rentrer à Paris. Un honnête et classique petit déjeuner anglais et qui attire pas mal de touristes puisque proche de la gare St Pancras, j’ai du faire un peu la queue pour pouvoir y manger mais encore une fois, quand on est seule, on attend rarement longtemps

Qu’est ce qu’on y fait le soir ?

Je suis allée à Londres avec une très grosse envie d’aller voir des comédies musicales. Mon mec déteste ça, et mes amies ont déjà vu la plupart. J’y suis donc allée toute seule comme une grande et franchement, ça se fait très bien. Alors oui, ça n’est pas donné et c’est un budget. Il faut s’y prendre à l’avance pour trouver les bonnes places, mais vous pouvez des places ou le ratio visibilité / prix est correct. J’ai utilisé ce site pour trouver les places avec le ratio en question et j’ai acheté mes places ici.

J’ai vu ceux qu’on m’avait recommandé après mon sondage sur Twitter : Le Roi Lion, Wicked et The Book of Mormon.

Si c’est votre première comédie musicale et que vous maitrisez moyennement l’anglais (ou pas du tout), le Roi Lion se fait très bien : vous connaissez forcément l’histoire et même si les chansons sont en anglais, vous ne serez jamais perdu. Ça serait vraiment pour moi le « musical » incontournable à Londres (j’ai pleuré au début, au milieu et à la fin, c’est dire). Les tableaux sont d’une beauté folle, et les costumes sont bluffant d’ingéniosité.

J’ai rigolé comme une baleine devant The Book of Mormon.
Pour un Pitch rapide, c’est l’histoire d’un jeune évangéliste, Kevin Price qui rêve d’évangéliser la ville d’Orlando mais qui se retrouve projeté avec Arnold dans un village du nord de l’Ouganda. Village qui subit autant les décès liés au VIH qu’à la présence d’un chef de guerre sanguinaire. C’est politiquement incorrect, improbable et très drôle. Si vous avez un niveau moyen plus en anglais, c’est fait pour vous (j’ai compris 90% de ce qui s’y disait, même quand ça chantait !)

Par contre, j’ai été un peu déçu par Wicked : l’histoire de la jeunesse de la sorcière de l’Ouest du magicien d’OZ. Si les tableaux et les costumes sont vraiment beaux, mon niveau d’anglais n’était pas suffisant : je n’ai pas réussi à suivre tout le scénario, j’étais larguée quand ça chantait et je pense que c’est sans doute ça qui fait que je n’ai pas accroché à cette histoire pourtant « girl power ».

Bilan très positif pour ce séjour londonien !
Et avec l’annonce de l’expo Animaux Fantastiques printemps 2020 au Musée d’histoire naturelle, j’ai bien l’intention de retourner dans cette ville si facile d’accès quand on habite Paris (Vive l’Eurostar !) o//

TAGS
RELATED POSTS

Laissez votre commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez Larcenette
Paris, France

Hello, bienvenue sur le blog de Larcenette. Dans la vraie vie, je m'appelle Sophie, j'ai 40 ans et ça fait plus de 15 ans que j'habite Paris. J'aime voyager, manger et découvrir de nouvelles saveurs et j'aime prendre des photos de tout et n'importe quoi ! :)

J’ai écrit ça aussi
Le tricot solidaire vous attend !
Mes adresses préférées à Paris
Mes derniers tweets
  • Ce moment où, à 15h31 en regardant par la fenêtre, je me fais la réflexion que ça faisait très longtemps que je n’a… https://t.co/gbrgfOIqeH

    Tweeted on 05:39 AM Apr 13

  • Allez salut Aurélien (il n’y a pas un seul moment ou le mec se remet en question, il est insupportable) https://t.co/S0vnAVCzZr

    Tweeted on 01:32 PM Apr 09