Lecture

En attendant Robert Capa de Susana Fortes

By
on
7 juin 2016

Il est des romans que tu commences un peu par hasard ; parce que ta mère s’est trompée pour ton cadeau de Noël, n’a pas acheté le bon livre de photo en faisant confiance uniquement à sa couverture.
Mais que tu lis quand même parce que ça parle de Robert Capa, de photos et d’une période de l’histoire européenne que tu connais très mal : l’Espagne sous Franco.
Et puis finalement, tu te rends compte que ce roman parle surtout d’une femme photographe dont tu n’as jamais entendu parler : Gerda Taro, et qui, derrière ce nom qu’elle s’est choisi et qui a l’air d’être inspiré d’un film de Wes Anderson, se révèle être une personnalité fascinante.
Tu plonges dans cette histoire, cette rencontre entre Gerda et André, avant qu’il ne s’appelle Robert et qu’il ne soit connu. Un peu parce que tu es surprise par le style qui te plait, aussi parce que tu ne savais pas à quoi t’attendre et tu es si agréablement surprise.

mortdunmilicien

Vous aurez sans doute déjà vu cette photo une fois dans votre vie :
la mort d’un milicien de Robert Capa.

Tu t’attaches aux personnages, tu suis ce couple tumultueux comme une ombre dans ce roman qui explose de jeunesse insouciante et de sombres traumatismes. Tu fais même une pause avant la fin, pour le faire durer encore un peu, pour ne pas fermer trop vite ce livre et rester en contact avec ce couple attachant, sans demi mesure, et si vivant.
Et quand tu te décides à reprendre ce roman parce qu’ils te manquent, tu sais que ça sera pour le lire jusqu’au bout, jusqu’à cette issue tragique qui fera pleurer tes yeux.En attendant Robert Capa
Et ça sera comme une claque, de celle qui te laisse un peu hagarde, interdite et perplexe pendant de longues minutes une fois la dernière page tournée.
Ce roman, c’est En attendant Robert Capa de Susana Fortes et je remercie très fort ma mère de s’être trompée dans sa commande.

Si vous le lisez, j’espère simplement qu’il vous fera le même effet qu’à moi. Au pire, vous en apprendrez plus sur les reporters photographes de guerre pendant la seconde guerre mondiale…

TAGS
RELATED POSTS
1 Commentaire
  1. Répondre

    Valérie

    16 juin 2016

    Je le note! Les 2 livres que j’aurais aimé n’avoir pas encore lu pour avoir le plaisir de les dévorer encore sont Je suis Pilgrim et Le livre des Baltimore de Joel Dicker.

Laissez votre commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez Larcenette
Paris, France

Hello, bienvenue sur le blog de Larcenette. Dans la vraie vie, je m'appelle Sophie, j'ai 40 ans et ça fait plus de 15 ans que j'habite Paris. J'aime voyager, manger et découvrir de nouvelles saveurs et j'aime prendre des photos de tout et n'importe quoi ! :)

J’ai écrit ça aussi
Le tricot solidaire vous attend !
Mes adresses préférées à Paris
Mes derniers tweets