La visite d’une brasserie artisanale à Paris…

Le week end dernier, grâce à Paris Face Cachée, j’ai pu découvrir les coulisses de la création d’une brasserie artisanale à Paris. Oui, messieurs dames, on brasse à nouveau de la bière dans la capitale. Trois brasseries sont déjà implentées depuis un certain temps : la Brasserie de la Goutte d’Or, la Baleine et la Parisienne. Ici, nous avons pu visiter les futurs locaux de la quatrième : BapBap, acronyme pour Brassée à Paris, Bue à Paris (et moi c’est un slogan qui me convient bien :))

Edouard et Archibald, les deux jeunes créateurs de cette nouvelle brasserie qui a trouvé place dans un ancien batiment industriel qui fut un garage et les locaux d’un grossiste textile, nous ont expliqué la création de leur bière en passant des ingrédients bruts à la bière en elle même.

bap-bap-paris

[Lire plus…]

10 ans plus tard…

(J’annonce : pour les vieux d’internet c’est un billet plein de nostalgie, cul cul la praline et de Name Dropping. Pour les jeunes, sachez que le monde vous appartient, certains « vieux » cités ci-dessous en sont la preuve vivante :))

10 ans, je blogue depuis 10 ans…

A l’ère d’Internet, ça correspond à une éternité. Il y a 10 ans, je n’avais pas de compte Twitter, Facebook, Instagram ou Snapchat (oui, ce monde existait, si, si) mais je trainais beaucoup sur les forums d’aufeminin.com. Et c’est un cliquant sur un lien puis sur un autre lien que j’ai découvert le Blog de Laurel, puis celui de Larcenet qui a fini par jeter l’éponge. C’est grâce à eux que cet espace existe ici aujourd’hui, RIP mon premier blog sur 20six, adieu celui sur blogger ou dotclear…
Vous vous en êtes doutés, mais Larcenet est aussi à l’origine de mon pseudo (j’ai eu des périodes de groupie absolue ^^)  qui commence à être un peu vieux et dans lequel je commence à me sentir un peu à l’étroit. Mais je crois que changer serait un peu compliqué, c’est devenu mon identité numérique et changer aujourd’hui, ça serait sans doute comme demander à changer de prénom dans la vraie vie :)

10ans

Et le web et les blogs sont un univers que j’ai vu changer, s’accélérer. Je ne dirais même pas que c’était mieux avant, c’était surtout très différent. L’émergence des talents se fait bien plus rapidement aujourd’hui et on voit toujours arriver de nouvelles idées, de nouveaux usages, de nouvelles technos que j’accueille avec toujours autant de curiosité.

J’ai assisté à l’émergence de plein de choses super chouettes dans le monde du web, et des fermetures qui m’ont fait des bleus au cœur.

[Lire plus…]

Une décoration blanche et or…

En décoration, j’aime beaucoup les intérieurs blancs. J’ai toujours aimé les intérieurs immaculés mais avec une pointe de couleur, du rouge framboise écrasé, du gris anthracite, du bleu canard, un vert gazon ou un jaune chaud. Le blanc fait bien mieux ressortir les couleurs vives que les autres teintes.

Et puis si j’aime tant le blanc, c’est peut être qu’à Paris avec notre temps très souvent gris, j’ai besoin d’une certaine luminosité et on n’a rien fait de mieux que des intérieurs blancs (en fait si, le soleil c’est mieux que tout, mais cette latitude n’autorise pas une lumière de folie :/ )

Et puis une touche de déco doré chez soi, ça apporte un côté aristo mais sans le côté prout prout du Château de Versailles :D (parce que trop de doré, ça risque de transformer votre maison en lieu de villégiature de Kim Kardashian ou Paris Hilton ! ^^)interieur-or-et-blanc

[Lire plus…]

L’Habitation Clément sur l’île de la Martinique…

Au mois de novembre, je suis partie avec ma chère balbc me dorer la pilule pendant une semaine sur l’île de la Martinique. Je vous raconte pas l’excitation : de vraies vacances comme j’en n’avais pas eu depuis au moins 4 ans ! Double bonus : profiter du soleil et de la chaleur à une période ou à Paris il fait gris et froid. Quand on revient d’un pays ensoleillé, on est boosté pour au mois 2 mois !

Alors oui, juste une semaine quand on a 8h de vol et 5h de décalage, c’est peut être un peu court, mais il n’empêche que j’ai passé une semaine de rêve à me gaver de soleil, d’acras, de planteurs, de mer, de balade et de plages paradisiaques… Je ne connaissais pas du tout l’île, mais pour avoir été il y a 15 ans en Guadeloupe, je me suis dit que ça devait y ressembler. Et en fait pas vraiment. Même si on est quand même dans des décors des caraïbes, l’ile a sa particularité et ses habitants sont tous de petits cœurs en sucre (je ne sais pas si c’est les vacances qui m’ont transformé en bisounours mais j’ai trouvé tout le monde hyper cool, vraiment).

Du coup, avec balbc (qui elle, connaissait déjà l’ile), on s’est promenées avec notre petite voiture louée pour l’occasion et nous avons visité les incontournables de la Martinique. Le premier lieu d’une longue série fut la Rhumerie Clément ou Habitation Clément comme on l’appelle ici.

martinique-habitation-clement

J’ai adoré ce lieu dédié à l’explication et la distillation du rhum, qui propose également des œuvres d’art contemporain et la case créole qui donne une idée exacte de ce que fut la vie d’Homère Clément. On passe de jardins luxuriants avec des palmiers, des arbres locaux, des petits oiseaux noir jais aux yeux jaunes aussi curieux que nos pies qui sautent partout avant d’arriver aux chais et aux tonneaux qui exhalent une odeur très forte de rhum (et ou il est écrit en très gros partout qu’il ne faut pas fumer parce que sinon, tout explose :/ ).

martinique-habitation-clement-palmiers (2 sur 1)

[Lire plus…]

Le jour d’après…

Voilà, nous sommes le jour d’après.

Le choc, l’horreur, les larmes, la peine, la tristesse, la colère, la stupeur, l’incrédulité : nous avons vécu un mélange d’émotions fortes que seuls les événements que nous avons vécu ces derniers jours peuvent provoquer…  J’ai l’impression d’être restée figée dans la futilité de mon quotidien pendant ces 5 derniers jours. Je n’arrivais ni à me concentrer ni à penser : tout paraît tellement ridicule face à ça !
Puis ça a pris fin ; aussi violemment que ça avait commencé et les questions qui se sont accumulées resteront définitivement sans réponses…
Avec cette fin, je suis sortie de l’apnée dans laquelle j’étais plongée, libérée et soulagée d’un poids immense.
Comme plein de gens, j’ai ressenti le besoin de rejoindre d’autres personnes pour partager ces sentiments, pour faire front, et pour dire qu’on est plus forts que tout ça. Ce besoin humain de se rassembler n’aura sans doute jamais été aussi puissant…
Avec deux millions d’autres, nous avons marché avec Sophie, Emilie-Anne parmi cette foule d’anonymes pour soutenir les familles de ceux partis trop tôt, afficher notre rejet de la terreur. Et surtout brandir cette liberté, si chère à nos cœurs.

J’avais besoin de me rassurer sur la nature humaine. De voir si nous, les français, étions capables de nous rassembler malgré nos différences après quelque chose d’aussi horrible. Et oui, j’ai été rassurée. Rassurée de voir que cette majorité silencieuse avait décidé elle aussi de se montrer, de se réunir autour d’un même traumatisme… Nous, les citoyens, de tout bord politique et religieux étions soudés autour de cette même peine et de ce même refus. Et c’était beau de nous voir tous ensemble avec les mains dans les poches ou tenant des affiches ou des stylos, avec leurs sourires, avec leur patience (parce qu’on a dû faire 500m en 3h), leurs rires, leurs yeux embués par l’émotion, leurs applaudissements et parfois la Marseillaise… Et j’ai été fière de nous, fière de mon pays. Je me répète mais c’était beau.

Je ne sais pas si cet instant de communion continuera, mais je le souhaite très fort. :love:

je-suis-charlie-republique

Ps : désolée pour l’épanchement, mais j’avais des morceaux encore collés malgré la manif’, il fallait que je les mette quelque part…

Rendez-vous sur Hellocoton !