Photo Voyage

Les 10 choses à faire et à voir à Budapest

By
on
29 janvier 2019

Pour clore 2018 en beauté, nous sommes allés à Budapest pour nouvel an : je voulais voir une capitale de l’Europe centrale. La ville la plus à l’est en Europe ou je sois jamais allée était Leipzig. Budapest me paraissait assez bon marché, il semblait qu’il y avait des choses à voir (et à manger ) dont acte, on a pris nos billets et c’était parti !

 

Budapest, capitale hongroise, créée à partir de deux anciennes villes, Buda & Pest (voir 3 si on ajoute Obuda au nord) a une histoire assez complexe. Riche de momuments, on sent très fortement l’influence de l’empire Austro-hongrois dont le pays a fait parti (on trouve d’ailleurs régulièrement des portraits ou des statues de Sissi l’impératrice dans la ville).
Autre particularité : bien qu’elle fasse partie de l’Europe, la monnaie reste la devise nationale à savoir le Forint ( 300FT = plus ou moins 1€ ) et qu’en hiver, il fait nuit à 16h (autant vous dire que quand on n’est pas des lève tôt, on a vite l’impression qu’on ne voit pas trop la lumière du jour ^^).

C’est parti pour les 10 choses que j’ai aimé à Budapest. Comme la ville n’est pas très grande, on peut quasiment tout faire à pied, mais le tram et le métro desservent bien la cité. A la fin de l’article, vous trouverez mon avis sur cette ville :) 

 1 – Le Pont des Chaines et la Colline de Buda

Le chemin pour rejoindre la colline de Buda, son château, son église, son bastion et ses ruelles charmantes peut se faire de plusieurs façons. D’abord en arrivant par le pont des chaînes puis en utilisant le funiculaire ou en grimpant les marches disponibles sur la droite. Comme nous avions un peu marché déjà pour arriver jusque là, nous avons pris l’option Funiculaire. Même si il y a la queue, on se retrouve bien vite dans un funiculaire tout en bois et absolument adorable. Le funiculaire nous dépose au pied du château, et avec un peu de chance, vous pourrez assister à la relève de la garde avec tambours et grandes enjambées 

 

Vous pouvez profiter d’une petite marche le long des remparts face au funiculaire. Si il fait beau, c’est encore plus agréable En arrivant au détour d’une rue ombragée, on voit l’église Matthias toute blanche qui nous attendait. 

 

Le bastion est archi blindé de touristes (dont nous faisions parti) et il est plus simple de profiter du paysage en se dirigeant vers la gauche de l’ensemble : un peu moins de monde et vous pourrez apprécier autant l’architecture du Bastion que celui du dos de l’église Matthias, magnifique avec ses tuiles vernissées et colorées. La vue sur le Danube et le Parlement vaut le détour ! 

 

 

 

Une fois fini ce bain de foule, on en profité pour se promener dans les petites rues à gauche de l’église. Tout y est archi mignon, les façades font un festival à qui sera la plus mignonne :) 

Et pour le retour, nous avons fini par le château, nous avons traversé la cour, traversé le château et nous sommes revenus par la promenade aménagée sur le rempart qui longe le Danube. Vous aurez une superbe vue sur la ville ! 

Et pour descendre, prenez les escaliers :) 

2 – La grande Synagogue et le quartier juif

La Synagogue est un bâtiment qu’on ne peut pas louper dans Budapest avec ses 2 tours. Ce fut aussi la première fois pour moi que je pénétrais dans une synagogue et il s’avère que c’est la plus grande d’Europe. 
Pour la découvrir, je vous conseille le documentaire actuellement diffusé sur Arte
Il y a une visite guidée toutes les heures dans plusieurs langues dont le français qui permet de comprendre l’histoire du bâtiment et de sa communauté.  

C’est sans doute l’un des incontournables de la ville… En revanche, si on veut prendre des photos à l’intérieur, il faudra payer un petit montant. Petite spécificité qu’on retrouvera dans d’autres établissements touristiques… Pour admirer ce bâtiment, Je vous conseille fort l’article de Gauvin Lapetoule.

La Synagogue Rumbach

Le quartier est très jeune et branché : il y a plein de restau à la mode, pas mal de club aussi. Le quartier possède pas mal d’oeuvres de street art également, mêlant ainsi tradition et modernité…

La peinture du Passage Gozsdu

3 – Se baigner dans les bains de la ville

Budapest est une ville traversée par des sources chaudes. Par conséquent, il y a des thermes un peu partout dans la ville. 

Nous avons testé les bains les plus connus, les bains Széchenyi. On y aura passé quasiment 3 heures, à se promener dans les différentes salles, à tester les différents bains, à courir à l’extérieur ou il fait 4° ressenti 1° à cause du vent pour se plonger dans une eau à 38° (un bonheur total). On y a aussi découvert le Beer Spa. Le Beer Spa porte bien son nom : c’est une grande baignoire en bois à remous avec une eau thermale à 36° dans laquelle est ajoutée du malt, du houblon et de la levure. Et ces baignoires sont à côté d’une tireuse à bière, à volonté pendant 45 minutes, le temps de la session :) 

Happy woman is happy

C’est un peu cher : 25€ par personne en plus du prix de l’entrée des thermes, mais franchement, on a passé 45 minutes de totale détente dans un calme royal (les bains sont quand même pas mal bruyant). On est sorti de là un peu joyeux et très contents de l’expérience !

4 – Le quartier du Parlement 

Le parlement est un bâtiment qui, vu de l’extérieur, ne m’a pas vraiment fait penser à un parlement. Et j’ai même trouvé le bâtiment plus joli que celui de Westminter. On peut le visiter, mais si on y est pris à l’arrache. Résultat, nous n’avons rien visité du tout ^^. 

Le mieux, c’est de s’y prendre à l’avance et d’acquérir vos billets en ligne ici

Le quartier en lui même est plein de vieux bâtiments jolis. Certains complètement nouveau, c’est un régal pour les yeux (surtout quand il fait beau ^^)

5 –  Boire un verre dans un ruin bar

 Les ruin bars font parti intégrante de la ville. Ces bars se sont installés dans de vieux bâtiments à l’abandon et ont été décorés de bric et de broc. 

Le plus connu est le Szimpla Kert au coeur du quartier juif. Ce bâtiment sur un étage possède plein de pièces avec des thématiques différentes. On passe du jardin d’hiver au salon à chicha en passant par le bar expo photo. Il y a le bar à vin ou le bar à bières, bref, vous y trouverez forcément votre bonheur. Par contre, vous y croiserez difficilement un local : c’est un bar cosmopolite ou vous entendrez toutes les langues du monde, mais rarement du hongrois… Il est complètement victime de son succès et malgré ça, je vous le conseille quand même ! 

Dans un autre coin, un autre ruin bar ou nous sommes retournés plusieurs fois, c’est le Csendes bar, non loin de notre appartement. Très agréable, du vin hongrois assez bon, beaucoup moins bondé que le Szimpla, bref, je ne saurais que trop vous le conseillez ! 

6 – Manger local

La Hongrie est LE Pays du Goulash ! Une soupe au paprika, des pommes de terre, des haricots et de la viande. On a pu en tester deux : le premier chez Kolévé (pas ouf) et un second chez Menza (on a adoré mais pensez à réserver ou patientez au bar en sirotant un verre). N’hésitez pas à prendre une soupe pour deux.  Pour une personne, c’est un repas complet assez roboratif. 

Je vous déconseille Karavan : quelques camions de street food qui ne vendent pas forcément beaucoup de produits locaux et énormément de touristes. Je suis sortie aussi vite que j’y suis entrée.

IL FAUT MANGER DES CHIMNEY CAKE ! C’est juste trop bon : salées ou sucrées, vous devriez forcément trouver votre version. Je vous conseille Hopcaska pour la version salée / burger / gras et Molnar pour manger son gâteau recouvert de chocolat ou d’amandes grilles avec de la glace à la vanille dedans. C’est aussi un gâteau qui cale bien :) 

Et puis on a aussi testé Tolto : les hot dogs revisités et délicieux et la maison des strudels (parce qu’on avait envie d’un goûter et d’être au chaud^^) et leurs strudels sont délicieux et on voit les pâtissiers les faire juste devant vous… 

N’hésitez pas à tester les langos : c’est une sorte de galette à la texture d’un beignet qu’on recouvre de sucré ou de salé. Nous avons fait le choix de crème et de gruyère. Comme pour le goulasch, c’est bien copieux et un pour deux est largement suffisant :) 

7 – Visiter la grande halle alimentaire

 Ha, la grande halle de Budapest, je crois que ce fut mon moment préféré : à manger partout, du rez de chaussée au sous sol, des touristes et des hongrois qui viennent faire leur marché. Le petit bonheur en somme. 
Sans compter que le bâtiment est vraiment beau. <3 

Du Paprika partout !

A l’étage, on trouve tous les souvenirs possibles et une partie dédiée à l’alimentation sur place. Vous pourrez y manger des langos, du chou farci, de la saucisse, de la pomme de terre, du goulasch, bref, en sortant de là vous ne devriez plus avoir faim

Nous, on y a surtout goûté des langos à l’étage, acheté du Paprika et des clémentines (parce que notre nourriture devenait vraiment trop grasse à la fin du séjour)

8 – Se promener le long du Danube

Le Danube, ce fleuve qui traverse plusieurs pays, mérite qu’on se promène le long de ses berges. Cela vous permettra d’admirer soit Buda, soit Pest selon la berge ou vous vous trouvez.

Si il fait froid, vous pouvez utiliser la version rapide en montant dans le Tram 2 qui longe le Danube et les bâtiments historiques

9 – Remonter Andrassy Ut et finir sur le square des héros et le Château

Andrassy Ut est sans doute l’avenue la plus connue de Budapest. Classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, elle offre de nombreuses demeures ouvragées, mosaiquées, peintes ou taillées. C’est le rendez vous des amoureux des bâtiments un tant soit peu chargés. Et c’est aussi là que la bourgeoisie hongroise affichait sa richesse.

Il faut compter une grosse demi heure de marche pour remonter l’avenue vers le Square des héros.

Les bâtiments ne sont pas tous bien entretenus, certaines ouvertures sont même soutenues par des tasseaux. Et c’est un peu déprimant…

Le square des héros porte bien son nom : vous y trouverez plein de statues de personnages historiques illustres ayant participé à la construction de la Hongrie. Certains sont assez impressionnants et sont un tout petit peu flippant

Le Château de Vajdahunyad est un bel ensemble architectural qui mêle différents styles du gothique au roman pour démontrer la grandeur de l’architecture hongroise.

Et pour finir, le mieux est encore de rentrer avec le métro. Il est adorable et c’est l’un des premiers métros européens. Il faut vraiment le prendre au moins une fois juste pour un voyage dans le temps à chaque station.

10 – Visiter un musée 

Et pour finir, n’hésitez pas à prendre le temps d’aller visiter un musée ! Je voulais visiter le superbe musée des arts déco mais il est fermé pour réfection pour un long moment.

Je me suis rabattue sur le musée national de la Hongrie. Il narre l’histoire du pays, de ses nombreuses invasions, des personnages illustres et importants qui ont participé à la construction du pays, des reconstitutions d’intérieur du 18°siècle ou de la période communiste. Il est assez riche et si vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais, n’hésitez pas à prendre un audioguide !

Est ce que j’ai apprécié la ville ?

Et bien oui, une partie entièrement dédiée à ce que j’ai pensé de la ville carrément mais c’est parce que entre Budapest et moi, c’est… compliqué.

Si la ville possède des atouts indéniables et que j’ai apprécié quand ils sont pris indépendamment, comme la colline de Buda, certains ruin bars, les thermes ou le goulasch, la ville en elle-même prise dans sa globalité ne m’a pas vraiment plu…

Je crois que ce qui m’a vraiment marqué ce sont les trop nombreuses façades à l’abandon, et le choix bien étrange de réhabiliter la façade frontale du bâtiment mais pas les côtés… Si ça n’est pas un choix farfelu, je ne sais pas ce que c’est.

C’est une ville qui m’a paru faire un peu toc parfois, comme si ils avaient essayé de vite masquer des choses pour plaire aux touristes…

Par exemple : l’herbe en plastique posée comme un cache misère sur une terre noire à nue sur Andrassy ut, les libertés prises dans la rénovation du quartier de la colline de Buda, ou les façades à moitié rénovées encore à Andrassy ut. Bref, j’ai vite eu l’impression que la ville essayait de faire ce qu’elle pouvait avec de la ficelle et du scotch mais qu’elle n’assumait pas vraiment ses choix…

Un des nombreux exemples : la façade sur l’avenue est restaurée mais pas la façade côté rue perpendiculaire gné ?

Alors certes, toute la partie de la ville au Nord ou est présent le Parlement est très proprette, bien entretenue et tout et tout, mais certains quartiers, c’est une autre histoire…

C’est effectivement le passé communiste du pays, les choix du parti de l’époque qui font qu’aujourd’hui, il y a un travail énorme à faire dans la réparation de certaines façades du centre ville ou aucune action ou de très rares ont été prises en 40 ans au profit de la construction de grands ensembles à la périphérie de la ville. Si ça vous intéresse (oui, pourquoi serais-je la seule à être jusque boutiste sur le sujet ?) , c’est par ici ou .

Pour autant, de très nombreux travaux étaient en cours quand j’y étais présente: le musée d’art déco était en rénovation et l’opéra également, et il semble qu’il y ait une synergie pour améliorer la ville durablement et non en mode cache misère…

Mais là, comme ça, si on me demande si j’ai envie d’y retourner, ma réponse est non. Après, encore une fois, tout cela est très subjectif puisque j’ai lu plus d’articles parlant très positivement de la ville que de manière négative. Je pense que la rencontre entre moi et la capitale ne s’est tout simplement pas faite. Il y a parfois des sortes de semi-échecs touristiques et ça n’est pas très grave, parce que oui : doit-on aimer tous les endroits ou nous allons ? Je n’en suis pas sûre…

Voilà, c’était Budapest, et mon prochain voyage sera encore plus à l’est puisque nous partirons 3 semaines au Japon entre mai et juin et c’est un peu le voyage de ma vie o// 


TAGS
RELATED POSTS
3 Commentaires
  1. Répondre

    Lepert Julien

    29 janvier 2019

    C’est marrant parce qu’en lisant ton poste et en regardant les photos je me suis dit que BUDAPEST à l’air plus propre et moins pollué que Paris…et en faite non….

    • Répondre

      Sophie

      29 janvier 2019

      Et bien après recherches, oui, Budapest est beaucoup plus polluée que Paris. Ce qui est sûr, c’est que visuellement, certains bâtiments sont noirs à cause de la pollution. Peut être qu’à Paris on nettoie plus souvent nos bâtiments ?

  2. Répondre

    Anne - le dressing idéal

    30 janvier 2019

    D’après tes photos ça a l’air chouette quand même, surtout le passage sur les bains qui est très tentant :d
    Mais je comprends ton ressenti… Je n’ai jamais vu Budapest mais j’avais eu le même sentiment de “fake” à Vienne en Autriche, où tout m’avait semblé assez glacial : la météo, les gens, l’architecture… C’était très beau et très princier mais ça ne m’avait pas particulièrement emballée. Budapest m’a l’air plus charmante quand même !

Laissez votre commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez Larcenette
Paris, France

Hello, bienvenue sur le blog de Larcenette. Dans la vraie vie, je m'appelle Sophie, j'ai 40 ans et ça fait plus de 15 ans que j'habite Paris. J'aime voyager, manger et découvrir de nouvelles saveurs et j'aime prendre des photos de tout et n'importe quoi ! :)

J’ai écrit ça aussi
Le tricot solidaire vous attend !
Mes adresses préférées à Paris
Mes derniers tweets
  • C’est une bonne semaine puisque je viens de passer la 1ere étape d’un nouveau projet pro 🎉 du coup cette chanson fa… https://t.co/Bdm1mqobgl

    Tweeted on 11:20 PM Jun 17

  • 🥳 https://t.co/GQUJ1wUl0F

    Tweeted on 03:46 AM Jun 16