Ma vie, mon blabla Paris

L’Experimental Cocktail Club

By
on
23 octobre 2012

La semaine dernière, en sortant du Depur (dont je ne parlerais pas parce que le lieu est grandement surfait), avec un ami nous sommes allés boire un verre à L’Experimental Cocktail Club. Comme son nom l’indique, c’est un bar à cocktails, ou comme disent les puristes, un lieu dédié à la mixologie. Mais comme je ne suis pas une puriste, on dira bar à cocktails ^^.

Ici, point de mojito, de bloody mary ou de gin fizz, le cocktail est élevé au rang d’art pour la plus grande joie de vos papilles. Dans cet endroit, on savoure le breuvage qu’on vous sert parce que non, ça n’est pas une vulgaire pinte qu’on t’apporte alors tant qu’à faire, faut en profiter…

Le lieu est une longue pièce épurée avec une jolie hauteur sous plafond traversée de poutres mais surtout l’élément important c’est le bar. Pas de posters, juste de la brique, un piano dans un coin, quelques rideaux en velours épais pour le côté cosy, des lustres stylisés qui diffusent une douce et chaude lumière tamisée. C’est plein de gens qui parlent anglais (et français aussi) et les barmans sont habillés comme des hipsters. Comprendre chemise à carreaux, barbe de quelques jours, et petite casquette à la française pour l’un, un simple tee shirt noir et une afro entretenue avec un peigne dedans (comme Questlove) pour l’autre. Une musique à tendance soul achève d’habiller musicalement l’ambiance…

L’environnement est plutôt sympa, mais pas si spacieux. Il est 23h00 passé, nous étions un mardi au mois d’aout et il y a malgré tout un peu de monde. Je n’imagine même pas ce que ce doit être en saison normale et un vendredi soir (non, je ne suis pas fan de la foule)… Quelques petites tables basses autour desquelles sont attroupées de nombreuses personnes remplissent la scène. Le reste des clients présents sont autour du bar, bar derrière lequel se dresse un nombre incroyable de bouteilles. La serveuse m’accueille en anglais, et à son ton (parce que je n’ai pas entendu ce qu’elle a dit), je lui réponds « on est deux ». Vu qu’elle me répond en français et qu’elle nous dirige vers une table, je suppose que j’ai bien répondu (je parle anglais hein, mais je n’avais pas mis mon cerveau en mode VOSTFR). Elle attrape deux cartes et nous colle à une table déjà occupée par deux jeunes femmes terminant leurs verres. Ici, on partage sa table parce que le concept n’est pas forcément l’intimité… On dit bonsoir parce qu’on est polis et on consulte la carte proposée. Elle est pleine de noms d’alcools dont je n’ai jamais entendu parler et j’ai vraiment l’impression d’être dans un autre univers qui me dirait « Hey Bienvenue dans la mixologie, cocotte! ». Je ne me démonte pas pour autant (c’est mon côté fille courageuse). Pour le premier cocktail, je prends celui qui réunit 3 ingrédients que je connais : je ne pourrais pas être complétement déçue et c’est le Inna Di Yard qui gagne.

En attendant que nos verres arrivent, on jette un coup d’œil alentours. Le zinc du bar est couvert de choses diverses et variées, il y a même des contenants avec de la menthe fraîche ou de l’aneth (?!?). J’en profite pour regarder les barmans œuvrer. Leurs gestes sont précis et millimétrés. On sent la maîtrise (c’est normal, c’est la mixologie hein). Mais ils font une tête de parisiens un peu (comprendre qu’ils ne sourient pas trop, mais c’est sans doute parce qu’ils sont concentrés).
Nos verres arrivent. Je sens, je goute, et là je fais mmmmmhhhhhh : c’est délicieux et mes papilles kiffent. Le breuvage est nuancé et plein de saveurs différentes. Ça vire presque au test gustatif pour reconnaître chaque composante. Comme je ne connais pas le gout des alcools utilisés, je ne suis guère avancée, donc je savoure et c’est tout. Alors c’est donc ça la mixologie? Une vraie cuisine de liquides divers et variés pour obtenir ce résultat aussi bon? Je mets mon ton moqueur dans ma poche et j’apprécie le verre qu’on m’a apporté…
Les jeunes femmes paient et s’en vont et nous prenons leurs places. La serveuse passe plusieurs fois pour nous demander si on a fini nos verres. Soit elle est aveugle (puisqu’ils ne le sont pas) soit c’est voulu de nous presser pour qu’on parte ou qu’on prenne autre chose. L’un comme l’autre, c’est particulièrement agaçant. Les verres se vidant vite, nous commandons deux autres cocktails : une Brunoise (j’ai reconnu le cointreau) pour moi et un Mistake 1 pour mon comparse. J’avoue que j’ai mal joué : le Mistake 1 est meilleur que la Brunoise. Je ne vais pas dire que je suis déçue, c’est un peu le jeu… La serveuse colle deux amoureux en face de nous qui ont pris la même chose (ou c’est le hasard ou ce sont des habitués ah et ils parlent anglais, décidément, c’est sans doute un bar indiqué dans un guide anglophone ). Les verres à peine terminés, la serveuse nous apporte fissa la note. On paie les 50€ (et oui, pour 4 cocktails, c’est cher, mais encore une fois c’est parce que c’est la mixologie, comme c’est de l’art, tu paies et tu souris).

Voilà…

Verdict? On y va si on a envie de boire un verre qui change du mojito ou qu’on veut épater une jeune femme (ou un jeune homme, ou son contrôleur des impôts, ça devrait marcher aussi). J’avoue que j’ai trouvé le bar agréable et les boissons vraiment savoureuses (par contre la serveuse, c’est pas ça, et le sourire des barmans c’est aussi en option, mais on est à Paris, on a l’habitude des gens qui tirent la tronche). Préférer le début de semaine et la fin de soirée (ou le tout début) : sinon il est fort possible que vous fassiez le pied de grue dehors pour rentrer et le tout pour retrouver la foule à l’intérieur. Mais après tout, si vous aimez vous frotter aux autres (au sens premier du terme), ça devrait vous plaire! (du coup, on m’a parlé d’un autre bar à cocktail, le prescription que j’irais essayer aussi, juste pour voir si la bas, les gens sourient :p)

Compter entre 12 et 13€ pour les cocktails

Experimental Cocktail Club
37 rue saint sauveur
75002 Paris

TAGS
RELATED POSTS
5 Commentaires
  1. Répondre

    balbc

    23 octobre 2012

    Mais mais mais… comment ça se fait que la semaine dernière, on était en Aout ?!!!
    il y a eu une faille spatio-temporelle et on ne m’a rien dit ?

    • Répondre

      Larcenette

      23 octobre 2012

      C’est le triste sort des notes écrites il y a SUUUPPPEEERRR longtemps, et que tu publies des mois plus tard (mais vu le temps, on pourrait dire qu’on est un peu en aout non? :p)

  2. Répondre

    Kheops

    5 janvier 2013

    Très rigolo le ton de votre article ! J’ai bien aimé et bien ri ! Ce bar à cocktails a vraiment l’air bien, la seule chose qui me refroidirais c’est le fait qu’on me presse pour finir mon verre, ne pas pouvoir le siroter tranquillement en profitant d’un moment de détente… Avez-vous essayé l’autre bar ? Comment est-il ?

  3. Répondre

    Hegemon1979

    14 août 2013

    essaie plutot le marie celeste : Le Mary Céleste
    1 Rue Commines, 75003

    ou le

    Address: 52 Rue de Saintonge, 75003 Paris
    Phone:01 42 74 41 28
    Hours:
    Wednesday hours 12:30 pm–11:00 pm

    asse bizarre , l’entree se fait au fond du restaurant mexicain

    PS: j’ai une preference pour le mari celeste

  4. Répondre

    Hegemon1979

    14 août 2013

    le candelaria

    Address: 52 Rue de Saintonge, 75003 Paris
    Phone:01 42 74 41 28
    Hours:
    Wednesday hours 12:30 pm–11:00 pm

    asse bizarre , l’entree se fait au fond du restaurant mexicain

Laissez votre commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez Larcenette
Paris, France

Hello, bienvenue sur le blog de Larcenette. Dans la vraie vie, je m'appelle Sophie, j'ai 40 ans et ça fait plus de 15 ans que j'habite Paris. J'aime voyager, manger et découvrir de nouvelles saveurs et j'aime prendre des photos de tout et n'importe quoi ! :)

J’ai écrit ça aussi
Le tricot solidaire vous attend !
Mes adresses préférées à Paris
Mes derniers tweets
  • Être piéton à Paris > être piéton à Naples 🚶🏻‍♀️☠️ (Ils conduisent comme des fous, pire qu’à Marseille, je pensais… https://t.co/5gFav0qSBI

    Tweeted on 10:18 AM Sep 17

  • Le saviez-vous ? Florence est une ville de #vélo. Comme le Réseau express vélo à @Paris, la Bicipolitana est un rés… https://t.co/L0dE9APgfT

    Tweeted on 08:43 AM Sep 15