A la une Ma vie, mon blabla

Perdre du poids…

By
on
19 octobre 2012

L’année dernière, vers le 9 décembre 2011 à 17h18, je me suis dit « J’en ai marre »… J’en avais marre d’être grasse (parce que je n’était pas forcément grosse avec mon mètre 65 et mes 69 kilos), marre de mon mono bourrelet (j’avais même commencé à lui donner un nom, ça devenait critique), marre de me sentir à l’étroit dans mon enveloppe corporelle, j’ai donc décidé de manière unilatérale avec moi même de perdre du poids et ce, surtout pour être bien dans mon corps : en gros, voir la vie en plus léger. On est bien d’accord, mon surpoids ne mettait aucunement ma santé en danger. Je n’étais pas en obésité morbide ou autre, j’avais juste quelques kilos de trop, un surpoids selon mon IMC. Ce surpoids se manifestait plus comme un inconfort qu’autre chose…

Source : Daily Honestly

Mon poids de bonnasse de quand j’avais 23 ans était de 58 kilos. Atteindre ce poids n’était pas du tout un objectif personnel : tout simplement parce qu’à l’époque je ne mangeais pas grand chose (mais genre vraiment pas grand chose) et que je n’ai pas envie de me priver non plus. Les régimes sont souvent synonymes de sacrifices de l’assiette, et je n’avais pas envie de passer par cette case. Je connais peu (ou pas) de femmes qui n’aient jamais fait un régime dans sa vie (excepté le problème inverse de celles qui aimeraient bien grossir mais qui n’y arrivent pas).
Je crois en avoir testé un paquet de régimes, Dukan (quelle sombre merde ce truc), une diététicienne (avec un régime drastique et des trucs que je n’aime pas manger), Weight Watchers (bien, mais pas toujours adapté à mon rythme de vie de parisienne qui sort plus ou moins souvent). Je me suis renseignée sur la chrononutrition, le régime Mayo, le dissocié, bref, à la fin de ma vie, je pourrais presque être une encyclopédie du régime et tous ont toujours été plus ou moins suivi d’une reprise de poids. Au final, ces systèmes inadaptés m’ont surtout renvoyé l’image d’une fille qui avait autant de volonté qu’une moule… Cette perte de poids devenait forcément liée à une absence de régime, parce que ne pas manger certaines choses allaient générer de la frustration, et que j’aurais fini par faire n’importe quoi…

En partant de ces différents constats, j’ai donc commencé à manger correctement. Et sans faire de régime mais en ayant une alimentation équilibrée, j’ai perdu 6 kilos. 6 kilos de moins parce que j’ai mis plus de légumes et de fruits dans mon quotidien, parce que j’ai arrêté de manger des côtes-de-boeufs-frites-sauce-tartare-2-pintes-de-bière le soir (je le fais parfois mais beaucoup moins qu’avant). J’ai arrêté de mettre du gras partout, j’ai arrêté mon abonnement hebdomadaire au Big Mac. Bref, même si le gras c’est la vie, j’ai levé le pied sur cette partie.
J’ai aussi écouté mon corps. Comprendre : manger quand j’avais vraiment faim et ne pas manger aux heures « sociales » du repas. Ça m’arrive de me contenter d’une tranche de pain et une pomme dans une journée parce que je n’ai pas faim, inversement, je peux dévorer un autre jour parce que j’ai la dalle tout le temps.
J’ai aussi arrêté d’utiliser la nourriture comme une occupation : dès que je m’ennuyais, je grignotais un truc. A l’inverse, je n’utilise pas la nourriture comme un doudou. Quand je stresse, je n’ai plus d’appétit, je ne mange plus. Alors que j’ai pas mal d’amies qui ont besoin de se sentir pleine de bonnes choses pour aller mieux… (le rapport de l’humain à la nourriture n’est jamais simple faut croire).
Et globalement, j’ai respecté une règle simple de la nutrition, à savoir cette pyramide :

Régulièrement, j’ai une phrase de mon père qui me revient à l’esprit : « Si on mange plus de calories qu’on en dépense, on la stocke. C’est des maths de base tu vois? » Oui, papa, je vois très bien
Au final, je ne pense pas reprendre de poids, parce que j’ai trouvé mon équilibre, que je mange encore des burgers, du chocolat, des profiteroles et que je bois des mojitos (le niveau calorique de tout ça, je ne vous raconte pas). Mais entre chaque, je mange des choses saines, ça s’équilibre naturellement au final.
Et quand je vois le nombre de visites que j’ai sur cette note qui parle de fille pulpeuse, de son rapport à son image et à son corps, être serein(e) et apaisé(e) sur le sujett me paraît être un souci pour beaucoup…

Y’a plus qu’à reprendre le sport (encore, pour ne pas changer) et ça sera tout bon : j’aurais presque une hygiène de vie équilibrée…

TAGS
RELATED POSTS
28 Comments
  1. Répondre

    alamodedesasou

    19 octobre 2012

    chouette ton article et je m y retrouve ya plus qu’a pour ma part biz

    • Répondre

      Larcenette

      19 octobre 2012

      Ah ben je crois qu’à un certain âge, on finit par avoir vécu plus ou moins le même parcours je crois

  2. Répondre

    Clyne

    19 octobre 2012

    Aaaah, ça fait plaisir de voir ce genre d’article qui ne cherche pas à donner des astuces approximatives pour maigrir. Comme toi, je suis convaincue que le fait de manger à sa faim, peu importe si c’est gras, et de compenser (si j’ai mangé gras je me rattrape en faisant des repas plus sains ensuite) sont les clés pour arriver à un poids auquel on se sent bien
    A chaque fois que j’ai appliqué ces principes j’ai maigri en un clin d’oeil.
    Après, dans les moments de « faiblesse » tu as les émotions qui s’en mêlent et c’est pas toujours facile à suivre sur la durée même si c’est ultra basique. Mais bon, c’est bien de connaître la solution pour s’en sortir quand on le sentira de nouveau

    • Répondre

      Larcenette

      19 octobre 2012

      Le manger émotionnel (je ne sais pas trop comment l’appeler autrement) on est pas mal à le vivre. ça va mieux à ce niveau, mais c’est franchement perfectible (ou comment ne plus vivre la nourriture comme un pansement affectif :-/)

  3. Répondre

    annouchka

    19 octobre 2012

    Je me disais aussi que tu avais changée et que tu t’étais amincie Ça te va très bien en tout cas, et tu es la preuve qu’on peut perdre quelques kilos sans se priver, en apprenant simplement à écouter son corps. Cet article sonne comme un message d’espoir à toutes celles qui essaient tous les régimes de la terre sans jamais parvenir à un résultat parce que trop de privations, de frustrations…
    Une hygiène alimentaire équilibrée, on a beau dire que c’est la base, ce n’est pas toujours facile à respecter. Nos vies stressantes font qu’on a pas toujours le temps de cuisiner des choses saines et qu’on se rabat sur la facilité (« oh tiens, allons chez mac do le frigo est vide ! »).

    Bravo en tout cas !

    • Répondre

      Larcenette

      19 octobre 2012

      En fait, je me dis qu’apprendre à manger fait parti de ton éducation.
      C’est censé être un truc transmis par les parents, et si ils font défaut, l’école devrait pouvoir prendre le relais, sauf que pas du tout. Les repas équilibrés, j’ai pas l’impression que c’est vraiment transmis par grand monde… (enfin, la partie « officielle » en tout cas).
      Merci en tout cas pour tes jolies photos de la Californie

  4. Répondre

    Vanessa in Wonderland

    19 octobre 2012

    Coucou ! Super, c’est chouette ces kilos envolés. Tu as appliqué la méthode Zermati en fait.
    Tu dois être fière de toi !
    J’avais commencé aussi parce que, après ma grossesse, mon poids ne voulait plus descendre sous la barre des 70kg (pour la même taille que toi). Je n’y arrivais pas. je perdais, et je reprenais aussi vite. Puis le déclic s’est fait il y a quelques mois. J’ai repris le régime weight watchers parce qu’il me faut un cadre, le système de liste fonctionne bien avec moi. J’en suis à presque 7kg perdu depuis mai, dont quasi 5 en 6 semaines. C’est fou comme on se sent mieux, même si je voudrais en perdre encore 4, voire 6 (ben oui, 58 kg comme à 18 ans, je fantasme encore dessus!). Ensuite, je reprendrai Zermati à zéro, pour revoir mon rapport à la nourriture, acquérir de bons réflexes, mieux écouter mon corps et surtout ne pas me servir de la nourriture comme doudou!
    Ton texte me donne beaucoup d’espoir d’y arriver, et que ce régime et ces privations soient les dernières avant de faire enfin la paix avec mon corps et son alimentation ! Merci

    • Répondre

      Larcenette

      19 octobre 2012

      Ah je ne connais pas le Zermati mais j’en ai entendu parler.
      Ma mère à fait Weight Watchers et à réussi à perdre 35 kilos. Du coup si j’avais un seul régime à conseiller ça serait celui là : il te réapprend à manger. Parce que bien souvent on finit par oublier les règles toutes simple de l’équilibre alimentaire.
      Je ne sais pas si fière est le bon mot, mais je suis assez contente de moi c’est vrai
      J’espère surtout pour toi que ça continuera sur la durée (mais à priori ça devrait se faire naturellement vu que tu as l’air d’être très bien partie :))

  5. Répondre

    Olivia

    19 octobre 2012

    Super article!!

  6. Répondre

    Béné (@Mme_Bene)

    19 octobre 2012

    Ton article est tellement parfait !
    On a jamais été potes les régimes et moi, mais j’ai dû en commencer un assez radical récemment, car Monsieur mon Cholestérol a perdu la tête et a complètement explosé ! (merci la charcuterie & les steaks frites béarnaise !)
    C’est une nouvelle façon de manger qui ne me dérange pas finalement (surtout si ça me fait perdre quelques kilos ^^), mais bon, je m’autorise un petit craquage par semaine quand même

    • Répondre

      Larcenette

      19 octobre 2012

      Ah ah ah c’est bien la première fois que j’écris « un article tellement parfait » ^ alors un super merci

  7. Répondre

    Nathellis

    19 octobre 2012

    Bel article qui résume bien la meilleure chose à faire. Et puis pourquoi se priver ? Tu prives ton corps et son réflexe naturel c’est de srtocker deux fois plus ce que tu manges après.
    Bravo ma belle et bonne conbtinuation dans cette voie équilibrée !

    • Répondre

      Larcenette

      19 octobre 2012

      Voilà, comme tu le dis, la privation n’a jamais été un quelconque facteur de réussite, au contraire, c’est bien souvent le meilleur moyen pour être frustré et faire n’importe quoi en réaction… :-/)

  8. Répondre

    Blandine

    19 octobre 2012

    C’est tellement ça.
    Et aussi le lacher-prise. Personnellement d’avoir laché quelques valises pendant une des epreuves les plus douloureuses de ma vie m’a fait perdre durablement des kilos et maintenir mon poids à 60kg (je fais 1m68) alors qu’avec le plus draconien des régimes et du sport à outrance je n’ai jamais été en dessous des 63kg.
    En revanche écouter sa faim je ne sais pas faire…

    • Répondre

      Larcenette

      19 octobre 2012

      Je n’en parle pas du lacher prise, mais effectivement, c’est peut être le fait de laisser tomber l’idée des régimes qui m’a fait perdre du poids (ça parait contradictoire, mais c’est pas faux du tout :))
      Mais, euh, t’as jamais faim? Perso, parfois, j’ai tellement faim que je pourrais manger une vache (je ne mange pas de vache, mais je sais que c’est le moment d’aller manger :))

      • Répondre

        Blandine

        21 octobre 2012

        J’aurai du dire « écouter la satiété » ou « manger quand j’ai faim » parce que moi je vois midi à l’horloge j’ai faim.
        Ceci dit je bosse chez moi, avec un bébé et des horaires à lui faire respecter. Donc difficile d’oublier

  9. Répondre

    Elodie

    19 octobre 2012

    J’ai encore du mal à manger en mode « équilibrée » mais ça vient ! Et je pense que tu as raisons sur le fait d’écouter sa faim !!
    Bonne journée

    • Répondre

      Larcenette

      19 octobre 2012

      Oui, non, mais ne pas écouter son estomac, c’est pas très bon, c’est le meilleur moyen d’avaler 2 paquets de Pepito et 3 de granolas

  10. Répondre

    o0o0cha0o0o

    19 octobre 2012

    Ton article est simplement criant de vérité!

    Perso pour perdre mes kilos en trop qui se sont gentillement installés cet été et un peu avant aussi il faut l’avouer!

    En gros depuis la rentrée (donc la reprise du boulot après les vacances) j’ai stoppé les apéros (bières, vins, gâteaux grillades ect, …) en pleine de semaine. pour le sport on va dire que ce n’est pas un problème pour moi puisque j’en fais tous les jours depuis bien longtemps.

    Résultat : – 4 kilos sans trop se priver.

    De quoi rentrer dans mes slims préférés et remettre des petits top plus prêts du corps

    comme quoi desfois il suffit de pas grand chose

    en tous les cas bravo à toi pour ta perte de poids !!!

    • Répondre

      Larcenette

      19 octobre 2012

      Alors stopper les apéros, pour moi c’est compliqué. Non pas que j’aime l’alcool à la folie, mais c’est surtout que c’est le meilleur moyen pour voir les potes
      Mais je compense le lendemain par du sain, c’est plus simple pour moi comme ça

      • Répondre

        o0o0cha0o0o

        21 octobre 2012

        par contre j’aime tellement mes sorties entre potes ainsi que les soirées filles qu’il est évident que je ne les supprimes pas mais on va dire que me modère les extra pendant la soirée

  11. Répondre

    Bouchine

    20 octobre 2012

    Super! Je découvre ton blog et juste un article qui me …parle …génial on a plein de points en commun: le poids à 18 ans, les grignotages « doudou » en cas de baisse de moral…je vais essayer de faire comme toi tu viens de me remotiver…merci mille fois et bon WE !!!

  12. Répondre

    Pitch

    20 octobre 2012

    j’éssaie de m’y remettre
    j’ai perdu 22kilos en faisant ça en 3 ans oui je sais c’est long mais mon corps est pas un rapide de la perte de poids il aime stabiliser longtemps grrr
    mais depuis avril j’ai repris 7kg les boules du coup de nouveau je me sent pas bien et je rentre plus dans pas mal de vêtements pfff moi qui était passer d’un 46 a 42 je suis revenue a du 44
    et dire que jusqu’en 2005 je mettait du 38/40 les boules.

    cette semaine j’ai le rhume donc ça aide, j’ai pas faim, je mange mais j’ai aucun gout mon palais est en vrac.

    je fait 1M55 alors être remontée a 75kg ça fait de suite moche et j’ai un bide de femme enceinte alors que j’y suis pas, vla la honte et le mal être que j’ai.

  13. Répondre

    Sabrina Chauchard

    20 octobre 2012

    Coucou! Tu as essayé d’enlever les sucres industriels de ton alimentation? C’est le sucre et non la gras qui fat grossir. J’ai fait un article la dessus si ça te dit: http://biopascher.wordpress.com/2012/10/16/jai-teste-pour-vous-me-sevrer-du-sucre/
    Sinon la pyramide j’suis pas trop d’accord, ça serait plutôt, boissons/fruits légumes/protéines/céréales/produits laitiers/sucres pour ma part!

    Bises!

  14. Répondre

    Deborah Sitbon

    29 octobre 2012

    Attention, la chrononutrition n’est pas un régime ! Au contraire, c’est une hygiène de vie ! L’adapter pour un mois puis l’abandonner ne sert donc à rien en effet.
    Perso je l’ai adopté depuis de nombreuses années et je ne peux plus m’en passer.
    Je grignotte quand même beaucoup mais j’ai gardé les bases : gras le matin, dense le midi, sucré l’après midi et léger le soir.
    Là je fais une semaine sans sucre, c’est un défi, on verra bien si j’en suis capable

Laissez votre commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez Larcenette
Paris, France

Hello, bienvenue sur le blog de Larcenette. Dans la vraie vie, je m'appelle Sophie, j'ai 40 ans et ça fait plus de 15 ans que j'habite Paris. J'aime voyager, manger et découvrir de nouvelles saveurs et j'aime prendre des photos de tout et n'importe quoi ! :)

J’ai écrit ça aussi
Le tricot solidaire vous attend !
Mes adresses préférées à Paris
Mes derniers tweets
  • Mon balcon a bien aimé la neige aujourd’hui ^^ https://t.co/Gqf1eF5OsK

    Tweeted on 12:03 PM Jan 16

  • Je ne vois pas du tout ou est le problème. (Elle aurait grandi dans le nord, elle ne verrait pas le problème non pl… https://t.co/BNcqfgsgso

    Tweeted on 01:29 PM Jan 14