Ma vie, mon blabla

C’était un joli mois de juillet…

By
on
1 août 2014

Joli joli, c’est vite dit… Cette année, depuis la première fois depuis très longtemps, j’ai eu deux vraies semaines de congés payés. Pas des jours calés entre deux CDIs, non, de vrais congés payés acquis et tout et tout (et quand on sait que là c’est mon 5ème CDI en 5 ans et demi, on comprendra mieux pourquoi ça me ravit totalement ^^)

J’avais prévu d’emmener ce maillot de bain commandé sur Asos, un maillot Une pièce retro de la marque Oasis absolument trop beau. Sauf que le temps moche de ce début juillet l’a cantonné à la valise…  Maillot-de-bain-asos-une-piece-retro

La première semaine de Juillet était chez mes parents, à Villefranche de Lauragais à dormir-manger-dormir-manger des grillades-dormir-boire des apéros-dormir et faire une sortie culturelle. Ne rien faire est parfois la seule chose que réclame autant le corps que l’esprit et il faut savoir parfois écouter les deux et faire une pause…

coccinelles-jardin figues-du-jardin
Et puis aller mettre les pieds dans le petit potager des parents avec une joie toute régressive pour y cueillir les fèves et les petits pois, tout en maudissant cette terre lourde qui colle aux sabots… J’aime aussi écouter mes parents qui constatent que tout cette année est en retard : les tomates ne sont toujours pas mures et les oignons ont du mal à lever. Ou encore  que le vent du sud a brûlé les roses trémières et qu’elles poussent de travers. J’ai un vrai plaisir à aller mettre les mains dans la terre pour voir les plantes offrir le résultat d’une attention soutenue. Ça me rappelle mes après midis dans le potager avec mon grand père paternel. On plantait des graines en suivant le fil qu’il avait tiré, on cueillait des fleurs à ramener à ma grand mère. On passait aussi un temps très long à écosser les 3 lourds seaux de cosses de petits pois cueillis le matin, et on donnait à manger aux lapins avec mon cousin. Nostalgie, j’écris ton nom

Comme la météo n’était pas des plus clémentes, mes parents m’ont trainé au Musée Soulages à Rodez.

musee-soulages-rodez

Si vous êtes dans le coin, je ne saurais que trop vous conseiller d’y aller. Les œuvres proposées sont absolument magnifiques. Certains sceptiques me diront « oui mais quand même, c’est juste des œuvres toutes noires quoi« . Ce qui est tout a fait vrai, ces œuvres sont toutes noires, mais le traitement de la matière, des couches épaisses de noires, grattées ou lissées, d’un noir brillant reflète la lumière et transforme ces tableaux tout noirs en quelque chose d’hypnotique, mouvant, chaud, qui t’attire et te donne envie de plonger dedans. J’ai trouvé ça complétement fou. Mes parents étaient comme des gamins dans le musée (enfin, surtout mon père, cf la photo juste en dessous).

selfie au musee soulages musée soulages et salle de conques
Attendez, on fait un selfie dans l’ascenseur !

Et comme on était lancé, on a poussé jusqu’à l’Abbatiale de Conques : une vieille église romane ou les vitraux sont des œuvres de Soulages (mais qui est aussi au Patrimoine mondial de l’Unesco). Des vitraux bleus-noirs à l’extérieur mais gris-blancs translucides à l’intérieur. Le village de Conques est vraiment charmant. C’est hyper touristique et on vous demandera de payer 4€ pour vous garer, mais il n’empêche que c’est très chouette et que ça vaut le détour…

hebergement-saint-jacques-compostelle

Le village est aussi sur le passage du Chemin de Compostelle, on voit donc des gens se promener avec des coquilles de saint jacques autour du cou. Ça déstabilise un peu au début

abbatiale-de-conques-soulages ville-de-conques
Et après une trèèèèèès longue recherche, j’ai enfin dégoté sur le bon coin une platine Lenco à un prix défiant toute concurrence, en très bon état. Un couple de retraités voulait faire de la place chez eux et ont mis un prix hyper attractif en ligne. J’ai eu de la chance et j’ai été la première à appeler. Quelques jours plus tard, j’avais enfin une jolie platine chez moi. Deux semaines plus tard, je tombe sur un militaire, ancien para qui adore les platines, les amplis, et qui en a partout chez lui. Arrivée à 11h00, je suis repartie de chez lui à 12h30 après avoir testé plein d’amplis différents et j’ai pris  un ampli qui n’avais rien à voir avec celui que j’avais choisi au départ et des enceintes. Je pouvais désormais écouter plein de sons chez moi !

Processed with VSCOcam with c1 preset

Et petite cerise sur le gâteau, la boutique Groove Store en bas de ma rue propose des vinyles super chouettes ! Que demander de plus ? A part être enfin au mois d’aout : MON MOIS PRÉFÉRÉ de tous les mois à Paris. La ville sans ses habitants, c’est un vrai plaisir

Je vous souhaite des vacances plus ensoleillées que les miennes en tout cas

TAGS
RELATED POSTS
1 Commentaire
  1. Répondre

    Valérie

    3 août 2014

    La photo de tes parents dans la salle d’expo est juste incroyables! Le genre de photo dont on parlera encore dans plusieurs années en famille dès que l’occasion se présentera.

Laissez votre commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez Larcenette
Paris, France

Hello, bienvenue sur le blog de Larcenette. Dans la vraie vie, je m'appelle Sophie, j'ai 40 ans et ça fait plus de 15 ans que j'habite Paris. J'aime voyager, manger et découvrir de nouvelles saveurs et j'aime prendre des photos de tout et n'importe quoi ! :)

J’ai écrit ça aussi
Le tricot solidaire vous attend !
Mes adresses préférées à Paris
Mes derniers tweets
  • Être piéton à Paris > être piéton à Naples 🚶🏻‍♀️☠️ (Ils conduisent comme des fous, pire qu’à Marseille, je pensais… https://t.co/5gFav0qSBI

    Tweeted on 10:18 AM Sep 17

  • Le saviez-vous ? Florence est une ville de #vélo. Comme le Réseau express vélo à @Paris, la Bicipolitana est un rés… https://t.co/L0dE9APgfT

    Tweeted on 08:43 AM Sep 15