Notice: Trying to get property 'slug' of non-object in /home/larcenet/www/wp-includes/taxonomy.php on line 4572
Lecture Ma vie, mon blabla

Le bio n’est pas la solution…

By
on
22 janvier 2010

Mais ça, je le savais déjà… Dans Courrier International, un journaliste danois revient sur la mode du bio dans son pays (et ailleurs aussi) et sur le fait que si tout le monde faisait de même, ça serait un peu le bordel.

Tout simplement parce que passer au bio diminuerait les rendements des productions agricoles et que du coup, on aurait du mal à nourrir son petit monde. Comme le dit ce Professeur « les effets climatiques de l’agriculture bio sont “une question très épineuse, qu’il est politiquement incorrect d’évoquer haut et fort. Mais c’est un fait : la production chutera si le Danemark et le reste de l’Europe accroissent la superficie des cultures biologiques. Si nous n’étions que 4 milliards d’habitants sur la Terre, cela ne poserait pas de problème. Mais nous sommes 6,5 milliards, et bientôt 9 milliards si l’on en croit les pronostics de l’ONU. Il est donc impératif d’envisager, sans idées préconçues, la meilleure façon d’exploiter les terres agricoles de la planète”, conclut-il.

 

 

 

C’est un peu le serpent qui se mord la queue… En gros, quoi qu’on fasse, à part avoir moins d’humains sur terre, il n’y aurait pas d’autres solutions. Ou manger des OGM comme aux States (et c’est no way) ou alors on fait comme dans Soleil vert (mais ça me ferait mal de manger ma grand mère) ou alors on devient végétarien (parce que les productions céréalières sont destinés aux humains et pas au bétail). Moi, j’aurais tendance à dire que le bio n’est pas forcément la solution, l’agriculture raisonnée me paraît sans doute le meilleur compromis.

(par contre, plus ça va, et moins je poste, va falloir définitivement que je trouve des sujets inspirants, ça ne va pas du tout là!!!)

TAGS
RELATED POSTS
6 Commentaires
  1. Répondre

    TardisGirl

    22 janvier 2010

    Perso je suis pas du tout une obsédée du bio…

  2. Répondre

    Bintz

    22 janvier 2010

    Le bio tel qu’on l’entend en France c’est souvent le label AB. Un label, au final, c’est uniquement un cahier des charges à respecter. Certes, ça t’assure certaines choses mais c’est pas la panacée.

    Comme tu l’évoques, l’agriculture raisonnée est quelque chose de beaucoup plus viable tout en gardant un impact contrôlé sur l’environnement.

    C’est vrai qu’à Paris c’est plus compliqué mais l’idéal reste de se fournir le plus possible chez le producteur. Tu as plus de facilité pour connaître le produit que tu achètes, tu sais qu’il a pas parcouru des milliers de km et tu fais vivre l’économie locale.

    Mais faut pas se leurrer, ces problématiques sont celles de « pays riches » et tant qu’on aura trop de disparités socio-économiques entre les pays, ça sera impossible d’avoir une démarche globale sur le sujet.

  3. Répondre

    Chatperché

    22 janvier 2010

    Au bureau, on se fait livrer des paniers provenant de l’agriculture raisonné; C’est bon, c’est frais Ce qui est le plus génant avec le bio, ce sont les ayatollahs qui gravitent autour.
    Sinon, les maraichers produisent de vrais légumes, il suffit de les passer sous l’eau. Personne n’a été empoisonné en mangeant leurs produits.
    Sinon, oui, il est très agréable de te lire, et plus souvent ce serait mieux.

  4. Répondre

    Larcenette

    22 janvier 2010

    TardisGirl > Je ne suis pas une osédée non plus, mais j’avoue que si je peux éviter les pesticides, ça m’arrange

    Bintz > Qaund je vais au marché, j’essaie de privilégier les fruits « français », non pas par chauvinisme, mais surtout parce qu’ils ont globalement fait moins de kilométres que des haricots verts espagnols. Par contre, j’avoue, j’ai du mal à me passer de bananes qui viennent de super méga loin.

    Chatperché > Des ayatollahs, j’en ai connu, quand j’ai trainé au WWF, il y en avait certains qui étaient bien extrêmes et c’est tout sauf une solution. Les compromis, c’est très bien je trouve et tout le monde s’y retrouve non?

  5. Répondre

    Bintz

    23 janvier 2010

    Oui, en achetant des fruits de saison produits en France c’est déjà pas mal et ça coûte pas grand chose comme effort (voire ça coûte moins cher justement)

  6. Répondre

    Fred - Oanisha

    1 février 2010

    En fait il y a déjà eu des étude sur le sujet, dont une de l’Onu il me semble qui démontrait qu’il était possible de produire suffisamment de produits bio pour nourrir toute la population mondiale.

    En attendant, consommer local, c’est un bon début, consommer local et agriculture raisonnée c’est encore mieux et consommer local et bio c’est l’idéal … quand on peut.

    L’idée, c’est quand même d’aller vers du moins polluant, du plus sain, du meilleur et si possible du moins cher non ?

Répondre à Bintz Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez Larcenette
Paris, France

Hello, bienvenue sur le blog de Larcenette. Dans la vraie vie, je m'appelle Sophie, j'ai 40 ans et ça fait plus de 15 ans que j'habite Paris. J'aime voyager, manger et découvrir de nouvelles saveurs et j'aime prendre des photos de tout et n'importe quoi ! :)

J’ai écrit ça aussi
Le tricot solidaire vous attend !
Mes adresses préférées à Paris
Mes derniers tweets
  • Le saviez-vous ? Aujourd’hui, c’est la journée internationale de la bière 🍺🍻🍺🍻 Ce tee shirt me parait donc complète… https://t.co/Gl0VoCcv5v

    Tweeted on 12:31 AM Aug 05

  • Il pleut (genre assez pour sortir son parapluie) Perso j’ai sortie mes tongs 😅 https://t.co/8wzPvvbiFK

    Tweeted on 08:21 AM Aug 04